Genève: Père disparu avec ses enfants: un papa «sympa» et «aimant»

Publié

GenèvePère disparu avec ses enfants: un papa «sympa» et «aimant»

Selon des parents d’élèves, l’homme qui a enlevé sa fille et son fils, à Thônex, semblait très proche d’eux. Et ceux-ci le lui rendaient bien, apparemment. 

par
David Ramseyer
L’école de Pont-Bochet, à Thônex (GE), où sont scolarisés les deux enfants enlevés par leur père.

L’école de Pont-Bochet, à Thônex (GE), où sont scolarisés les deux enfants enlevés par leur père.

dra/20min

«J’ai discuté plusieurs fois avec lui, il est assez sympa et aime visiblement ses enfants», décrit un homme dont le garçon fréquente l’école de Pont-Bochet, à Thônex (GE). Celle-là même où une petite fille et son frère cadet ont été enlevés mardi par leur père. Ce dernier a justifié son acte dans un long courrier envoyé mercredi matin aux médias, à la police ainsi qu’à divers organes judiciaires et politiques. Il a agi dans un contexte conflictuel avec la mère des bambins et les institutions de protection de l’enfance. L’homme, un Suisse âgé de 50 ans, a par ailleurs assuré que sa fille et son fils étaient «en parfaite sécurité auprès de lui» et qu’il donnerait bientôt de leurs nouvelles à leur maman.  

«Relation saine» avec les enfants

Mercredi à la sortie de l’école, des parents d’élèves ont dressé un portrait plutôt positif de Laurent V., qu’ils avouaient cependant ne pas connaître intimement. «C’est un monsieur normal, qui était actif aux réunions de parents, a détaillé un père de famille. Il présente bien, s’exprime avec éloquence. Il semble investi auprès de ses enfants et je n’ai jamais noté de signes de leur part montrant de la peur ou du rejet vis-à-vis de leur père.» Une maman dans le parking de l’établissement scolaire a elle aussi évoqué un homme «sympathique, toujours content de voir ses petits».

Julie, l’aînée âgée de 7 ans, est une fillette «rigolote, qui sourit et parle avec tout le monde», selon un petit garçon. Acquiescement du papa de ce dernier: «Père et enfants ont l’air d’avoir une relation saine. Mais j’ai entendu dire que c’était plus compliqué avec la mère.» Une femme «instable», croyait savoir un autre parent: «Visiblement, il y a un gros conflit familial». Ce que le quinquagénaire disparu avec ses bambins a confirmé dans le courrier envoyé ce matin. 

Ton opinion