Perpét' pour un triple meurtrier
Actualisé

Perpét' pour un triple meurtrier

L'homme qui avait commis un triple meurtre Pratteln a été condamné à la prison à vie par le Tribunal pénal de Liestal (BL). Il sera en outre expulsé du territoire pour 15 ans.

Le tribunal a donc suivi les réquisitions du procuteur. Inculpé d'assassinat, ce ressortissant turc de 49 ans avait expliqué qu'il n'était plus maître de ses sentiments au moment du drame. Or sa capacité de discernement était entière, selon l'expertise psychiatrique.

Le drame s'était déroulé le 4 juillet 2003, à Pratteln. Le Turc avait pénétré dans un appartement et tiré avec un pistolet sur les cinq personnes présentes de l'entourage de son ex-amie. Cette dernière, âgée alors de 52 ans, avait été grièvement blessée, alors que sa fille de 15 ans, sa mère de 75 ans et le nouvel ami de 51 ans avaient été tués. La défense avait mis en avant la jalousie comme mobile.

Remords

Le meurtrier avait expliqué à ses juges qu'il s'excusait pour ses actes. L'homme a considéré qu'il a sali l'honneur de sa famille et que sa vie n'existait plus. Pour sa défense, il a mis en avant les différences culturelles. L'alcool a certainement joué un rôle.

Le psychiatre n'avait toutefois relevé aucune atténuation notable de la responsabilité de l'accusé. La quantité d'alcool consommée ne pouvait pas non plus avoir conduit à un coup de folie, comme l'accusé voulait le faire croire. Les tirs ciblés parlent également en défaveur d'actes commis sous le coup de l'émotion. Au contraire, il fait preuve d'une absence de compassion pour ses victimes, avait observé le psychiatre.

Selon le procureur général Boris Sokoloff, l'accusé s'était rendu coupable d'assassinats réitérés, ainsi que de multiples tentatives d'assassinat et de blessures corporelles graves. (ap)

Ton opinion