Football - France: Perquisitions au PSG, chez Di Maria et Pastore

Actualisé

Football - FrancePerquisitions au PSG, chez Di Maria et Pastore

Selon le site «Mediapart», le siège du PSG ainsi que les domiciles d'Angel Di Maria et de Javier Pastore ont été perquisitionnés.

par
rch

Dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite des révélations issues des Football Leaks, le siège du Paris Saint-Germain a fait l'objet d'un perquisition mardi matin. Il en est de même pour les domiciles des joueurs Angel Di Maria et Javier Pastore. C'est ce que rapporte le site «Mediapart» qui affirme que l'information a été confirmée par une source judiciaire.

Les agents de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières auraient frappé à la porte des deux joueurs autour des 6h00 du matin, puis se seraient rendu au siège du club parisien au Parc des Princes ainsi que dans des bureaux administratifs, à Boulogne-Billancourt.

Le club est sous le coup d'une enquête ouverte depuis décembre, concernant un «blanchiment de fraudes fiscales aggravées», faits révélés par les Football Leaks.

Di Maria et Pastore sont soupçonnés de percevoir des revenus liés à leurs droits d'image via des sociétés écrans aux Pays-Bas qui les reversent ensuite à des sociétés domicilées dans des paradis fiscaux, comme le Panama ou l'Uruguay, afin de soustraire leurs revenus au fisc.

Le PSG aurait conclu en août 2015 un contrat avec la société offshore gérant les droits à l'image d'Angel Di Maria (Sunpex). L'Argentin aurait dissimulé environ 5,1 millions d'euros entre 2013 et 2016, selon «Mediapart».

Dans la foulée, le parquet national financier (PNF) avait ouvert le 12 décembre 2016 une enquête préliminaire pour «blanchiment de fraudes fiscales aggravées», précisant que ses investigations étaient susceptibles de concerner des résidents fiscaux français.

Sans considération de sa nationalité, un résident fiscal est redevable de l'impôt en France s'il y exerce son activité professionnelle, s'il y perçoit des revenus ou s'il passe au moins la moitié de l'année sur le territoire.

Les «Football Leaks», des investigations menées par douze médias européens, ont mis au jour des soupçons d'évasion ou d'optimisation fiscale concernant les Argentins Angel Di Maria et Javier Pastore, deux vedettes du club parisien, mais aussi l'attaquant du Real Madrid, le Portugais Cristiano Ronaldo, ou encore l'international français Paul Pogba (Manchester United).

Cristiano Ronaldo est soupçonné d'avoir «dissimulé 150 millions d'euros dans les paradis fiscaux, grâce à des montages offshore passant par la Suisse et les Iles vierges britanniques», selon les «Football Leaks».

Paul Pogba aurait eu lui recours aux îles anglo-normandes, à l'instigation de son agent Mino Raiola.

Ton opinion