Mondiaux de ski nordique: Personne d'autre que la Norvège en sprint
Actualisé

Mondiaux de ski nordiquePersonne d'autre que la Norvège en sprint

Ola Vigen Hattestad a remporté sa deuxième médaille d'or en deux jours mercredi, en participant au sacre de la Norvège dans le sprint par équipe du fond lors des championnats du monde de ski nordique à Liberec.

Hattestad a pris le meilleur dans le final sur le Finlandais Sami Jauhojaervi pour confirmer son statut de meilleur sprinteur du monde. Il avait remporté mardi le sprint individuel en style libre.

L'Allemagne a remporté la médaille de bronze grâce à Axel Teichmann, lui aussi revenu de derrière pour devancer Jauhojaervi à la photo finish, la Finlande devant se contenter de la médaille de bronze.

«Doubler le Finlandais avec Axel aux trousses a été une très bonne sensation», a déclaré Hattestad.

Les 10 équipes engagées sont restées soudées lors des cinq premiers des six relais de 1,6 km en style classique, avant qu'une accélération du Norvégien Johan Kjoelstad provoque l'écrémage, seulement quatre concurrents restant ensemble à l'entrée du dernier tour. Jauhojaervi a pénétré dans le stade avec une courte avance sur Hattestad et Teichmann, mais le Norvégien a fait parler sa puissance pour triompher une nouvelle fois.

«Johan a provoqué la cassure pour moi juste avant mon dernier tour et c'est vraiment super car sur la fin j'étais très fatigué», a souligné Hattestad. «Je n'avais jamais dû pousser aussi fort qu'aujourd'hui».

Hattestad et Kjoelstad, médaillé d'argent mardi, ont bouclé l'épreuve en 22 minutes 48.5 secondes. Tobias Angerer et Teichmann ont fini à 0.5 seconde, alors que pour la Finlande Ville Nousiainen et Jauhojaervi ont été crédités du même temps.

Hattestad a remporté quatre des cinq sprints de Coupe du monde auxquels il a participé cette saison.

Chez les dames, la Finlande a conservé son titre conquis il y a deux ans dans ce sprint par équipe. Aino Kaisa Saarinen et Virpi Kuitunen ont mené la course du début à la fin pour s'imposer en 19 minutes 43.7 secondes.

Les Suédoises Lina Andersson et Anna Olsson ont fini deuxièmes, à 20 secondes, alors que la championne du monde en individuel Arianna Follis et Marianna Longa ont offert le bronze à l'Italie en arrivant à 3.8 secondes.

Saarinen, qui avait remporté jeudi le 10-kilomètres style classique d'ouverture, s'est détaché du peloton lors du premier des six relais de 1,3 kilomètre. Kuitunen a porté l'avantage de son équipe à 13 secondes dans le deuxième tour, provoquant ainsi la cassure définitive. Kuitunen a débuté la manche finale avec 23 secondes d'avance.

«Nous avions décidé de faire le trou dès le départ et ça a marché», a déclaré Kuitunen, qui était membre de l'équipe finlandaise victorieuse de l'épreuve à Sapporo en 2007.

C'est la troisième médaille de Saarinen à Liberec où elle a aussi glané le bronze dans la poursuite samedi.

«Ce sont des championnats du monde extraordinaires pour moi», a-t-elle dit. «A chaque course je décroche une médaille. Je ne pouvais rien espérer de mieux». (ap)

Ton opinion