Actualisé 29.01.2019 à 12:09

BernePersonne ne veut de l'appart de Doris Leuthard

Le «palais PDC» se vide à Berne. Doris Leuthard a déménagé, tout comme Martin Candinas. Et les nouvelles ministres ne veulent pas de l'appartement de l'ex-conseillère fédérale.

de
Christine Talos
C'est dans ce lotissement de la maison von Wattenwyl que vivait Doris Leuthard

C'est dans ce lotissement de la maison von Wattenwyl que vivait Doris Leuthard

Google Maps

On s'en souvient: les logements qu'offre la maison von Wattenwyl, au coeur de la vieille ville de Berne, avaient fait grand bruit avec leur loyer pour le moins avantageux destinés aux élus PDC. L'ex-conseillère fédérale Doris Leuthard y occupait ainsi un appartement de 250m2 pour 2450 francs charges comprises.

Le conseiller national grison Martin Candidas y louait lui une chambre de 16m2 pour 200 francs par mois et le chancelier de la Confédération Walter Thurnherr vivait également dans 120m2 pour 2000 francs. Ce qui avait poussé le Blickà l'époque à parler de «palais PDC».

Et les loyers demandés étaient tellement inférieurs aux prix du marché que le conseiller national UDC Erich Hess avait exigé de l'Office fédéral des constructions et de la logistique (OFCL) que les prix soient revus à la hausse, évoquant un «gaspillage» d'argent.

Leuthard et Candinas ont déménagé

C'est peut-être maintenant le bon moment, souligne lundi le Blick. En effet, le «palais PDC» se vide. Doris Leuthard a donné son congé pour la fin du mois, suite à son départ du Conseil fédéral. Martin Candinas a trouvé un autre logement à Berne, sans confirmer qu'il a déménagé suite à l'affaire. Seul le chancelier vit encore là-bas.

L'appartement de Doris Leuthard va-t-il être occupé dès lors par un nouveau ministre? L'OFCL n'a pas voulu s'exprimer à ce sujet. Mais le Blick affirme que les nouvelles conseillères fédérales ne sont pas intéressées. Karin Keller-Sutter a déjà trouvé un appartement dans la vieille ville de Berne et Viola Amherd a conservé le logement qu'elle occupait à Berne en tant que conseillère nationale.

Du coup, l'appartement de Doris Leuthard va-il être revu à la hausse et reloué? La suite de la procédure concernant un éventuel futur bail est actuellement à l'étude, a expliqué l'OFCL. Mais il se peut bien que le logement reste vide encore un certain temps. Ce qui représenterait quand même un manque à gagner de 30'000 francs par an pour la Confédération.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!