La Chaux-de-Fonds: Perte de 1,44 million dans l’action sociale
Publié

La Chaux-de-FondsPerte de 1,44 million dans l’action sociale

À la suite de la gestion défaillante du Service communal de l’action sociale, la ville de La Chaux-de-Fonds devra constituer une provision de 1,725 million de francs, à charge des comptes 2020.

La Ville de La Chaux-de-Fonds estime avoir tiré un trait sur l’affaire de la gestion défaillante de son service de l’action sociale, avec une perte avérée de 1,44 million de francs au moins.

La Ville de La Chaux-de-Fonds estime avoir tiré un trait sur l’affaire de la gestion défaillante de son service de l’action sociale, avec une perte avérée de 1,44 million de francs au moins.

Archives/Keystone

La gestion défaillante du Service communal de l’action sociale (SCAS) de La Chaux-de-Fonds trouve un dénouement comptable. La Ville devra constituer une provision de 1,725 million de francs, à charge des comptes 2020, dont 1,44 million est d’ores et déjà perdu.

Le montant sera affecté à la compensation des manquements et erreurs identifiés entre 2015 et 2020 et ayant touché le pot commun de l’action sociale, a indiqué vendredi la Ville de La Chaux-de-Fonds. La solution proposée par l’État de Neuchâtel apparaît «aux yeux du Conseil communal comme juste, proportionnée et cohérente».

Aux montants définitivement arrêtés à porter à l’exercice 2020, soit 1,44 million de francs, il faut ajouter un remboursement résiduel des loyers payés à double entre 2017 et 2020. Le préjudice, en voie d’analyse fine, ne devrait pas dépasser 280’000 francs, raison pour laquelle une provision de 1,725 million a été fixée comme nécessaire.

Contrôle en 2019

Un contrôle effectué par l’Office cantonal de l’action sociale (ODAS) en mai 2019 avait révélé des manquements dans la gestion de certains dossiers traités par le SCAS. Sur la base d’un rapport, un important train de mesures de réorganisation a été immédiatement entrepris «qui aujourd’hui porte ses fruits», relève le communiqué.

La solution proposée par l’État de Neuchâtel, acceptée par la Ville à La Chaux-de-Fonds, assure «un juste dédommagement du pot commun de l’action sociale». L’idée consiste à «tirer un trait sur le passé et à mettre fin à une polémique sur les montants, largement surestimés par d’aucuns», soulignent les autorités de la Métropole horlogère.

Solde de tout compte

Le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds précise regretter les dysfonctionnements relevés par l’ODAS lors de son contrôle. Il tient cependant à souligner la «collaboration étroite qui s’est instaurée depuis avec l’État pour corriger les erreurs et trouver une méthodologie circonstanciée de calcul du dédommagement».

Le montant de la provision de 1,725 million de francs, dont 1,44 million de pertes acquises, vient donc sceller définitivement le différend observé depuis la mise en place en 2015 de l’harmonisation de la facture sociale. Il est à considérer comme solde de tout compte, poursuit le communiqué.

Sur le plan politique, la conseillère communale Katia Babey a certainement été sanctionnée lors des élections de fin octobre dernier en raison des dysfonctionnements du SCAS. La socialiste a en effet perdu le siège qu’elle avait conquis il y a quatre ans.

(ATS/NXP)

Ton opinion