Industrie chimique: Perte nette pour Ciba de 523 millions de francs
Actualisé

Industrie chimiquePerte nette pour Ciba de 523 millions de francs

Sur le point d'être absorbé par le géant allemand BASF, le groupe chimique bâlois Ciba a essuyé sur les neuf premiers mois de 2008 une perte nette de 523 millions de francs.

Ses ventes se sont repliées de 6% par rapport à la même période de 2007, à 4,637 milliards.

Sur les neuf premiers mois de 2007, Ciba avait encore dégagé un bénéfice net de 153 millions de francs. Au plan opérationnel, le groupe a fait état mercredi d'un résultat EBIT hors charges exceptionnelles de 274 millions de francs, en baisse de 35% sur les 423 millions atteints un an plus tôt.

En tenant compte des charges de restructuration, le résultat EBIT de la période sous revue se traduit par une perte de 386 millions, contre un bénéfice de 330 millions un an plus tôt.

Perspectives moroses

Au chapitre des perspectives, l'avenir proche de Ciba apparaît plutôt morose. Le contexte economique s'est détérioré au troisième trimestre, avec un recul visible de l'activité chez ses clients industriels, écrit le groupe dans son communiqué.

La demande a déjà reculé en Europe et aux Etats-Unis, et Ciba prévoit que ses marchés asiatiques suivront la même tendance. Compte tenu de ces développements, le groupe se dit convaincu que ses objectifs pour l'exercice en cours ne pourront pas être atteints.

OPA réussie de BASF

L'offre publique d'achat (OPA) de BASF sur Ciba a pour sa part définitivement abouti. Le groupe allemand de spécialités chimiques va ainsi prendre le contrôle effectif de son homologue bâlois, au terme d'une transaction le valorisant à 6,1 milliards de francs au total.

Le groupe allemand, réputé numéro un mondial du secteur chimique, a annoncé lundi qu'il détenait 70,82% du capital et des droits de vote, soit près de 49 millions d'actions pour lesquelles il offrait 50 francs pièce. (ats)

Ton opinion