Greenpeace: Pesticides qui rendent malade pointés du doigt
Actualisé

GreenpeacePesticides qui rendent malade pointés du doigt

Pour faire le lien entre certaines maladies et la toxicité de certains pesticides, Greenpeace a analysé et compilé les récentes études médicales sur le sujet.

Greenpeace s'attaque aux pesticides qui présentent un danger pour la santé. L'organisation a réalisé une compilation des dernières études médicales mettant en lien des maladies et la toxicité de certains pesticides.

La plupart des pathologies présentent des causes multifactorielles. Il est par conséquent difficile d'incriminer les seuls produits chimiques, concède Greenpeace.

«De nombreuses études montrent toutefois qu'il existe une relation statistique entre l'exposition à des pesticides et un risque accru de maladies», poursuit le communiqué diffusé mardi par le groupe de défense de l'environnement.

Jardiniers touchés

Les produits toxiques affectent le système immunitaire et neurologique. Ils peuvent entraîner un risque accru de troubles du développement et entrent en cause dans la survenue de certains types de cancer comme celui qui s'en prend aux glandes lymphatiques.

«Les agriculteurs et les jardiniers sont particulièrement exposés», souligne l'organisation. Les foetus et les enfants en bas âge sont également à protéger.

«En ce qui concerne l'usage des pesticides, la Suisse s'en sort mal par rapport à d'autres pays», précise Greenpeace. Utilisés depuis les années 1950 dans l'agriculture, ces produits se retrouvent dans les sols, les eaux, l'air et la nourriture. «Certains sont encore présents dans l'environnement des décennies après avoir été répandus», conclut l'organisation, qui plaide pour une agriculture sans chimie de synthèse. (ats)

Ton opinion