Carnet noir: Pete Postlethwaite n'est plus
Actualisé

Carnet noirPete Postlethwaite n'est plus

Avec le décès, à 64 ans, du comédien Pete Postlethwaite le cinéma britannique perd l'une de ses figures emblématiques.

par
ffe/AFP
Pete Postlethwaite dans "Dark Water" de Walter Salles

Pete Postlethwaite dans "Dark Water" de Walter Salles

Steven Spielberg, qui l'avait dirigé dans «Le monde perdu» (1997), l'avait qualifié de «meilleur acteur du monde». La carrière de Pete Postlethwaite, décédé le 2 janvier 2011 des suites d'un cancer, avait pourtant décollé assez tardivement. Lui qui avait pensé devenir prêtre avant de se tourner vers le théâtre fut nominé en 1994 à l'Oscar du meilleur second rôle pour avoir joué le père de Daniel Day-Lewis dans «Au nom du père». Dès lors, ses joues creuses et ses pommettes saillantes deviennent coutumières des cinéphiles, qui le retrouvent dans «Usual Suspects», «Romeo + Juliette» ou encore «The constant Gardener». Mais c'est avec son rôle de directeur entousiaste d'une fanfare de mineurs dans «Les virtuoses» (1997) qu'il fait définitivement chavirer le coeur des spectateurs. L'an dernier encore, on avait pu le voir dans «Le Choc des Titans», «Inception» et «The Town».

Ton opinion