Actualisé 24.07.2018 à 14:56

Neuchâtel

Petit couac au moment de la pose du marquage au sol

Une faute d'orthographe s'est glissée mardi lors de la pose d'inscriptions sur la chaussée à Neuchâtel.

de
jfe
Une petite faute d'orthographe s'est glissée dans le mot taxi lors du marquage de la route à l'avenue du 1er-Mars.

Une petite faute d'orthographe s'est glissée dans le mot taxi lors du marquage de la route à l'avenue du 1er-Mars.

Leser-Reporter

En journalisme, on appelle ça une «coquille». Cette fois-ci, la mésaventure est arrivée à un employé de la ville de Neuchâtel qui s'est occupé de marquer le sol mardi à l'avenue du 1er-Mars, comme nous l'ont fait remarquer plusieurs lecteurs.

Plutôt que «taxi», la personne responsable du marquage ce jour-là a inversé deux lettres pour finalement donner un néologisme: «Taix». Erreur d'inattention? Nous ne le saurons probablement jamais.

«Une erreur est vite arrivée»

«J'ai fait du marquage, mais j'ai toujours fait hyper attention, parce que je savais qu'une erreur était vite arrivée», raconte Laurent Richard, ancien cantonnier à la commune de Cressier (NE), qui a reçu l'image de la part de son cousin.

Et de nous donner l'exemple de la pose sur la chaussée du signe «cédez-le-passage»: «Si l'on n'est pas attentif et qu'on ne met pas la pointe dans le bon sens, la signification pour l'automobiliste est totalement différente (ndlr: cela donne le marquage: Attention!)».

Heureusement, ce genre de gaffe est facilement rattrapable: «En général, il suffit de mettre de la peinture noire, ce qu'on appelle un tacon, d'attendre qu'il sèche, de reposer les chablons et de repasser par-dessus», conclut-t-il.

Françoise Kuenzi, du service de communication de la Ville a pu nous confirmer l'information: «L'erreur a déjà été effacée avec un rouleau noir. Cela s'est passé lors du marquage de la route après la création d'un nouveau giratoire vers le parking du Port en remplacement de l'ancien rond-point ovale.»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!