Actualisé 11.05.2019 à 13:21

SuissePétition lancée contre la hausse du prix de l'AG

Les CFF envisagent de faire passer le prix de l'abonnement général de 3860 francs à 4250 francs en 2021. Politiciens et utilisateurs se mobilisent contre les plans de l'ex-régie fédérale.

de
ofu/ats
Keystone

L'information de mercredi dernier a fait grincer des dents plus d'un utilisateur des transports publics: après des années sans hausse de prix générale, les voyageurs pourraient subir un coup dur en 2021. Les entreprises du secteur songent en effet à renchérir les abonnements généraux (AG) et à supprimer les cartes journalières des communes. Selon un document interne de ch-direct, une communauté tarifaire qui regroupe 250 entreprises de transports publics, le prix de l'AG pourrait ainsi passer de 3860 à 4250 francs.

Les réactions n'ont pas tardé à fuser. Les Jeunes Verts, eux, ont pris le taureau par les cornes et ont lancé une pétition en ligne demandant à la commission des transports du National de stopper toute hausse des prix. Selon le parti, les plans nuisent non seulement à la politique des transports (de la route au rail) de la Confédération, mais désavantagent également les jeunes tout comme les personnes ayant de petits revenus.

5000 signatures

Interrogé vendredi par «Blick», Luzian Franzini, président des Jeunes Verts, se montre enthousiaste: «Nous avons récolté près de 5000 signatures en même pas 24 heures!»

Les Jeunes Verts ne sont pas les seuls à avoir pris des mesures. Selon le «TagesAnzeiger», le conseiller national Michael Töngi (Verts/LU) a déposé une interpellation, demandant que Berne stoppe toute augmentation de prix.

«Aucune décision n'a été prise»

Le surveillant des prix Stefan Meierhans a d'ores et déjà affirmé qu'il évaluera une éventuelle hausse des prix de manière critique.

De son côté, ch-direct tente de relativiser. Selon le réseau tarifaire, rien n'a été décidé: «Il ne s'agit que d'une série d'idées.» Du côté des CFF, on tient à préciser que «les prix et l'assortiment des billets sont actuellement analysés. Mais aucune décision n'a été prise. Les CFF souhaitent maintenir des prix stables, voire les baisser si possible».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!