Athlétisme: «Peut-être que ce sport n'est pas pour moi»
Actualisé

Athlétisme«Peut-être que ce sport n'est pas pour moi»

Immense déception pour Lea Sprunger qui a craqué le Jour J, dans la finale du 400 m à Belgrade. Pas d'exploit pour le Fribourgeois Mancini en finale du 60m.

Lea Sprunger a terminé très péniblement en 53''08, à 1''42 de son record personnel.

Lea Sprunger a terminé très péniblement en 53''08, à 1''42 de son record personnel.

Keystone

Lea Sprunger a craqué. Comme aux JO de Rio l'été dernier, la Vaudoise a perdu ses moyens le Jour J, terminant 5e de la finale du 400 m aux Championnats d'Europe en salle de Belgrade.

«Aucune idée, aucune idée», n'a-t-elle cessé de répéter à l'heure des explications. «J'avais bien dormi, bien mangé, j'avais de bonnes jambes, la tête était bien. Je ne me sentais pas nerveuse, je me réjouissais de cette course. Peut-être que ce sport n'est pas fait pour moi», a-t-elle lancé avec un immense dépit, en faisant allusion aussi à sa déconvenue des JO de Rio (élimination en séries du 400 m haies).

La déception est immense, sachant que la Vaudoise avait couru cet hiver trois dixièmes plus vite que sa plus proche rivale à Belgrade. Elle avait aussi survolé les séries et sa demi-finale, vendredi. Mais en finale, samedi, la Vaudoise a perdu ses moyens dans les 80 derniers mètres. Elle s'était rabattue en tête à la mi-course (23''95), et le plan semblait fonctionner alors comme prévu. Puis elle s'est liquéfiée subitement, sous la pression de Floria Gueï.

La Française s'est imposée en 51''90, devant la Tchèque Zuzana Hejnova (52''42) et la Polonaise Justyna Swiety (52''52). Lea Sprunger a terminé très péniblement en 53''08, à 1''42 de son record personnel. A l'arrivée, elle peinait à expliquer ce qui lui était arrivé.

Crispation

Son coach Laurent Meuwly cherchait aussi à comprendre. Il évoque «une crispation quand elle a senti Gueï revenir» et l'hypothèse que les efforts consentis la veille lors des premiers tours ont «coûté trop de force». Il met aussi en avant l'expérience et le pedigree de ses rivales (Hejnova est double championne du monde du 400 m haies). Reste que Lea Sprunger n'a été que l'ombre de l'athlète vue ces derniers mois.

Son cauchemar rappelle celui vécu l'été dernier à Rio. Alors qu'elle visait la finale du 400 m haies, la Vaudoise avait «bafouillé» dès les séries, se retrouvant éliminée au terme de «la pire course de sa vie», selon ses propres dires.

La recordwoman de Suisse du 200 m en plein air avait débarqué à Belgrade en pleine confiance, bardée du meilleur chrono mondial de l'année (51''46). Après cet épisode hivernal en indoor, elle prévoit de disputer la saison estivale sur 400 m haies, sa nouvelle discipline depuis l'été dernier.

En finale de la perche, Angelica Moser a pris la 11e place à 4m40, son plafond actuellement. La Zurichoise a franchi 4m25 au premier essai et 4m40 au deuxième, avant d'échouer à 4m55. La championne olympique grecque Ekaterini Stefanidi s'est imposée avec 4m85, devant l'Allemande Lisa Ryzih (4m65). La Suédoise Angelica Bengtsson et l'Ukrainienne Marina Kylypko prennent chacune le bronze (4m55).

Pas d'exploit pour Mancini en finale

Pascal Mancini n'a pas su se sublimer en finale du 60 m à Belgrade. Le Fribourgeois s'est classé 6e en 6''70, un temps moyen pour lui. Pour avoir une chance, il aurait dû effectuer un départ canon, comme en demi-finale, où son temps de réaction (104 millièmes) avait été tout proche de la limite autorisée. Las, le Staviacois, après la disqualification pour faux départ du Britannique Andrew Robertson, n'a pas vraiment réussi sa sortie des starting-blocks. Il n'a pas non plus pu enchaîner comme à ses plus beaux jours.

Son accès à la finale constitue cependant une performance à saluer. En demi-finales (6''66), Mancini avait évolué à son meilleur niveau de l'hiver. Aux Européens 2015 à Prague, le Fribourgeois était apparu un peu plus affûté. Il y avait égalé le record de Suisse (6''60) et terminé 5e de la finale, à 0''02 du podium. A Belgrade, le favori britannique Richard Kilty, tenant du titre et champion du monde 2014, s'est imposé en 6''54, devant Jan Volko (6''58, record de Slovaquie) et le Suédois Austin Hamilton (6''63). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion