Royaume-Uni - Pharmas amendées lourdement pour avoir surfacturé un médicament

Publié

Royaume-UniPharmas amendées lourdement pour avoir surfacturé un médicament

Le NHS britannique a annoncé jeudi avoir infligé à des entreprises pharmaceutiques des amendes dépassant les 330 millions de francs.

Deux labos pharmaceutiques ont écopé jeudi de lourdes amendes pour avoir surfacturé le prix de l’un de leurs médicaments phares pendant près de dix ans.

Deux labos pharmaceutiques ont écopé jeudi de lourdes amendes pour avoir surfacturé le prix de l’un de leurs médicaments phares pendant près de dix ans.

Photo d’illustration/Lucien FORTUNATI

Le gendarme britannique de la concurrence a annoncé jeudi avoir adressé des amendes à des entreprises pharmaceutiques pour avoir surfacturé des médicaments au service public de santé, le NHS, dénonçant de «graves abus» ayant duré près de dix ans.

Ces amendes, qui dépassent au total 260 millions de livres (305 millions d’euros), ont été infligées à la suite d’une enquête de l’autorité de la concurrence, la CMA (Competition and Markets Authority) qui a révélé qu’Auden Mckenzie et Actavis UK (aujourd’hui connu sous le nom d’Accord-UK) ont facturé au NHS des «prix excessivement élevés» pour des comprimés d’hydrocortisone pendant près d’une décennie.

Utilisée par des dizaines de milliers de personnes au Royaume-Uni, l’hydrocortisone traite l’insuffisance surrénale.

Pour protéger sa position de fournisseur unique de ces comprimés et pouvoir continuer à augmenter les prix, Auden Mckenzie a en outre payé de potentiels concurrents, AMCo (aujourd’hui connu sous le nom d’Advanz Pharma) et Waymade, pour qu’ils restent à l’écart du marché. Actavis UK a continué à donner de l’argent à AMCo après avoir repris les ventes de comprimés d’hydrocortisone en 2015, indique la CMA dans un communiqué.

Augmentation de prix de 10’000% en dix ans

«Ce sont sans aucun doute quelques-uns des plus graves abus que nous ayons découverts ces dernières années. Les actions de ces entreprises ont coûté au NHS – et donc aux contribuables – des centaines de millions de livres», a dénoncé Andrea Coscelli, directeur général de la CMA.

La CMA a découvert qu’Auden Mckenzie et Actavis UK ont augmenté le prix des comprimés d’hydrocortisone de plus de 10’000% entre 2008 et 2018.

«Il s’agissait de violations flagrantes de la loi qui ont artificiellement gonflé les coûts supportés par le NHS, réduisant ainsi l’argent disponible pour les soins aux patients. Notre amende sert d’avertissement à toute autre entreprise pharmaceutique tentée d’abuser le NHS», a déclaré Andrea Coscelli.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire