Actualisé 12.08.2008 à 14:44

Phelps et les Chinois dominent les Jeux

Les gymnastes chinois ont quelque chose en commun avec Michael Phelps: ils dominent leur sport comme l'Américain le fait dans le bassin olympique.

Alors que Phelps a remporté sa troisième médaille d'or à Pékin mardi sur 200 mètres nage libre, les gymnastes chinois ont terminé le travail entamé en qualifications samedi.

Ils ont facilement décroché la médaille d'or du concours général par équipes, avec plus de sept points d'avance sur les tenants du titre japonais. Les Américains ont été médaillés de bronze.

Depuis ses débuts aux Jeux en 2000, Phelps a empoché neuf médailles d'or, ce qui le place au niveau des athlètes les plus titrés de l'histoire olympique. L'équipe chinoise est aussi impressionnante au niveau international, avec ses trois titres mondiaux consécutifs et sept des dix derniers attribués, 10 titres mondiaux individuels et désormais, après le fiasco d'Athènes, un deuxième or olympique par équipes.

Les plongeurs chinois sont bien partis pour égaler les exploits de leurs compatriotes gymnastes après avoir gagné leur troisième médaille d'or en autant d'épreuves. Pour eux, un grand chelem de huit médailles est envisageable. Wang Xin et Chen Ruolin ont marqué 363,54 points pour terminer avec près de 30 points d'avance dans la compétition féminine de plongeon synchronisé tremplin de 10 mètres.

Parti à la ligne six dans le Water Cube, Phelps a rapidement pris les devants. Ses adversaires ne l'ont jamais revu et il s'est imposé avec près de deux secondes d'avance en une minute, 42.96 secondes, améliorant ainsi son précédent record du monde établi l'an passé aux championnats du monde en 1:43.86.

«Les autres gars ont eu du mal à me voir», a-t-il déclaré, beaucoup plus mesuré dans sa réaction que la veille à l'issue du triomphe américain en relais 4x100 mètres nage libre.

Le Sud-Africain Park Tae-hwan a terminé deuxième en 1:44.85, touchant le mur alors que Phelps était déjà en train de regarder le tableau d'affichage. Peter Vanderkaay, l'un des partenaires d'entraînement de Phelps, a rapporté aux Etats-Unis une autre médaille en s'adjugeant le bronze en 1:45.14.

Phelps a pour l'instant réussi le carton plein avec trois médailles en autant de finales. Il veut battre le record de sept médailles d'or en une seule édition des Jeux détenu par son compatriote Mark Spitz depuis 1972. A Pékin, il a débuté par une victoire et un record du monde en 400m quatre nages puis a gagné le relais 4x100m avec ses équipiers américains avant son succès de mardi.

La neuvième médaille d'or de Phelps le place sur le même plan que Spitz, Carl Lewis, la gymnaste soviétique Larysa Latynina et l'athlète finlandais Paavo Nurmi, les sportifs les plus titrés de l'histoire olympique.

Il ne devrait pas partager ce record trop longtemps. Phelps visera en effet une quatrième médaille d'or à Pékin, sa dixième au total, mercredi sur 200m papillon, une autre épreuve dont il détient le record du monde. Il a battu le record olympique en demi-finales, moins d'une heure après sa victoire sur 200m libre.

Aaron Peirsol a conservé son titre olympique sur 100m dos mardi avec un record du monde de 52.54. Son compatriote Matt Grevers a pris la médaille d'argent devant le Russe Arkady Vyatchanin et l'Australien Hayden Stoeckle, tous deux médaillés de bronze. Natalie Coughlin est devenue la première nageuse à conserver son titre sur 100m dos et a établi un nouveau record américain, en 58.96. Elle a contenu la Zimbabwéenne Kirsty Coventry, qui avait signé un record du monde de 58.77 en demi-finales mais n'a pas pu rééditer cette performance. Une autre Américaine, Margaret Hoelzer, a été médaillée de bronze en 58.34.

La domination américaine a été contestée par l'Australienne Leisel Jones, qui a oublié la déception de sa médaille de bronze il y a quatre ans en s'imposant sur 100m brasse en 1:05.17, à huit centièmes de seconde de son propre record du monde. L'Américaine Rebecca Soni, qui a gagné sa sélection dans cette épreuve après le contrôle positif de Jessica Hardy le mois dernier, a saisi sa chance et décroché l'argent en 1:06.73.

L'Autrichienne Mirna Jukic a été médaillée de bronze en 1:07.34.

Egalement mardi, Pak Hyon Suk a décroché la première médaille d'or nord-coréenne en soulevant 241 kilos dans la compétition féminine d'haltérophilie des 63 kilos.

«Je suis submergée de joie d'avoir apporté du bonheur à notre cher général», a déclaré Pak, le visage fermé, à propos du chef d'Etat nord-coréen Kim Jong Il.

Le Chinois Liao Hui a gagné l'autre épreuve d'haltérophilie mardi, en 69 kilos.

L'Allemand Alexander Grimm a gagné l'épreuve de kayak slalom en eaux vives devant le Français Fabien Lefèvre et le Togolais Benjamin Boukpeti. Son pays n'avait encore jamais gagné de médaille aux Jeux d'été.

Il a embrassé chaleureusement sa mère française et son père togolais: «Ils m'ont montré que c'était possible», a-t-il dit.

En judo, la Japonaise Ayumi Tanimoto a remporté l'épreuve des moins de 63 kilos et l'Allemand Ole Bischof celle des 81 kilos. En finale du sabre, le Chinois Zhong Man a dominé le Français Nicolas Lopez 15-9.

Enfin en concours complet par équipes, la victoire est revenue aux cavaliers allemands. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!