Actualisé

Banque nationale suissePhilipp Hildebrand, un homme de réseaux et d'expérience

Le futur président de la Banque nationale suisse (BNS), Philipp Hildebrand, dispose d'une grande expérience bancaire.

A travers son parcours, il s'est affirmé comme un homme de réseaux, capable de penser librement.

Marié et père d'une fille, Philipp Hildebrand n'a pas foncé tête baissée dans les branches économiques et financières au début de ses études. Il a fait un détour du côté littéraire avec un baccalauréat ès arts à Toronto au Canada.

La suite de ses études s'est déroulée à l'Institut Universitaire des Hautes Etudes Internationales de Genève (IUHEI), à l'Institut universitaire européen de Florence (I), et au Centre des affaires internationales de l'Université de Harvard à Cambridge (GB).

Ågé de 46 ans, l'actuel vice-président de la BNS a obtenu le titre de docteur en études internationales à l'Université d'Oxford. Depuis 2002, il est professeur invité à l'IUHEI à Genève. Philipp Hildebrand a notamment travaillé pour le Forum économique mondial (WEF) à Genève, la banque zurichoise Vontobel, ou encore l'Union Bancaire Privée (UBP) à Genève.

Le Lucernois est entré à la BNS en juillet 2003, en tant que membre de la direction générale. Début mai 2007, il a été nommé à la vice-présidence. Il est actuellement chef du 2e département de la Banque nationale.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!