Actualisé 21.12.2016 à 08:53

Suisse

Philipp Müller assume ses responsabilités

L'ex-président du PLR a retiré le recours qu'il avait déposé contre sa condamnation pour l'accident de septembre 2015.

de
smk/nxp

Le conseiller aux Etats Philipp Müller (AG/PLR) a retiré mardi le recours qu'il avait déposé contre sa condamnation après un accident. L'ex-président du PLR avait percuté en septembre 2015 une jeune scootériste à Lenzburg, la blessant grièvement aux jambes.

«Je prends la responsabilité de l'accident. Il n'y aura plus d'autres procédures car elles pourraient durer des années et je ne veux pas infliger ça à la victime», a raconté Philipp Müller au Blick.

Il reste toujours en contact avec la famille de la jeune fille. «Et je continuerai à le faire. Je pense tous les jours à cet accident et mes pensées vont souvent à cette jeune victime.»

Syndrome de l'apnée du sommeil

Philipp Müller avait été condamné à une amende de 10'000 francs assortie d'un sursis de 150 jours-amendes pour conduite en état d'incapacité et coups et blessures corporelles graves par négligence. Il s'était brièvement assoupi en raison du syndrome de l'apnée du sommeil. Il ne savait pas qu'il souffrait de cette pathologie.

«Le Ministère public me reproche d'avoir ignoré les alertes à bord. Je n'ai remarqué lors de la conduite aucun avertissement des systèmes d'assistance», a expliqué le sénateur. En déposant un recours, son avocat voulait se donner le temps pour trouver une preuve qui montrerait que les accusations envers son client n'étaient pas justifiées.

«Nous avons reçu des avis d'experts qui montrent que les reproches du Ministère public sont improbables mais nous ne pouvons pas en apporter la preuve», a ajouté l'ex-président du PLR. Il ne pouvait en effet prouver si les systèmes d'alerte avaient bel et bien réagi durant son trajet avant l'accident.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!