Fédérales 2015 : Philipp Müller rejette un accord avec l'UDC
Actualisé

Fédérales 2015 Philipp Müller rejette un accord avec l'UDC

Le président de l'UDC a proposé à son homologue du PLR de se retirer en Argovie pour le second tour de l'élection aux Etats en échange d'un soutien à Zurich.

Toni Brunner a proposé un accord à Philipp Müller qui l'a refusé.

Toni Brunner a proposé un accord à Philipp Müller qui l'a refusé.

Le président de l'UDC Toni Brunner a proposé mercredi un marché à celui du PLR Philipp Müller en vue du 2e tour de l'élection pour le Conseil des Etats. L'UDC retire son candidat à Zurich Hans-Ulrich Vogt. En échange, le PLR en fait de même avec son candidat en Argovie, qui n'est autre que M. Müller.

Le président du PLR a toutefois été catégorique. Cette proposition est repoussée. Pour rappel, l'attribution du second siège argovien au Conseil des Etats se jouera entre Philipp Müller et l'UDC Hansjörg Knecht et la PDC Ruth Humbel. La démocrate-chrétienne, distancée à la 4e place lors du premier tour, a annoncé mercredi en soirée le maintien de sa candidature en vue du second tour.

Incertitudes à Zurich

A Zurich, le second fauteuil de sénateur sera attribué au terme d'une triangulaire mettant aux prises Ruedi Noser (PLR), Hans-Ueli Vogt et l'outsider vert Bastien Girod. Le socialiste Daniel Jositsch a été élu dès le premier tour. Sa collègue de parti Pascale Bruderer en a fait de même en Argovie.

Interviewé sur le site de la Neue Zürcher Zeitung, Toni Brunner a justifié sa proposition en soutenant qu'il fallait miser sur les candidats les mieux placés au 1er tour de l'élection pour le Conseil des Etats. Avec ces deux retraits coordonnés, les chances d'être élus augmenteraient pour Ruedi Noser à Zurich et Hansjörg Knecht en Argovie. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion