Actualisé

TembinPhilippines: tempête et incendie meurtriers

L'île de Mindanao, dans le sud, a été particulièrement frappée par la tempête Tembin qui a fait plus de 200 morts. Le feu dans centre commercial a fait près de 40 morts.

Les Philippines ont connu un Noël particulièrement meurtrier. La tempête tropicale Tembin a fait plus de 200 morts depuis vendredi dans le sud du pays et un incendie survenu samedi dans un centre commercial de la ville de Davao, sur l'île de Mindanao, a provoqué la mort d'une quarantaine de personnes.

La police a fait état dimanche d'un bilan de 208 morts et de 164 personnes portées disparues tandis que plus de 40'000 sinistrés ont fui leur domicile pour trouver refuge dans des centres d'évacuation après le passage de la tempête Tembin.

Selon un communiqué de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-rouge et du Croissant-rouge, 70'000 personnes ont été déplacées ou affectées par la tempête. «Les gens ont tout laissé derrière eux dans leur fuite», selon Patrick Elliott, responsable des opérations et des programmes de la Fédération aux Philippines.

La police locale a annoncé que 135 personnes avaient péri dans la partie nord de l'île de Mindanao, où 72 habitants sont portés disparus. Sur la péninsule de Zamboanga, dans l'ouest, 47 personnes ont trouvé la mort et 72 habitants sont portés disparus.

Dans la ville de Kabasalan, à Zamboanga, des dizaines de familles se sont réfugiées chez des voisins à la veille de Noël, après que les inondations ont détruit une quarantaine d'habitations, tuant trois personnes, a indiqué la cheffe de la défense civile locale Junalyn Maravillo. «C'est une catastrophe. Ils ne pensent pas à Noël mais à ce qu'ils auront à manger aujourd'hui», a-t-elle déploré.

Par ailleurs, une trentaine de personnes ont péri et vingt ont été portées disparues dans la province de Lanao del Sur, où se trouve le village montagneux de Dalama, qui a presque été rayé de la carte.

Habitations démolies

Des images de la chaîne de télévision philippine ABS-CBN montraient des maisons fauchées comme des châteaux de carte par les intempéries, d'autres noyées sous les eaux. Des policiers, des soldats et des volontaires creusaient dans les débris à la recherche de survivants. Plus d'une centaine de maisons du village agricole de Dalama, qui compte 2000 âmes, ont été emportées par les inondations.

Avant de s'éloigner en mer de Chine méridionale, la tempête a encore balayé l'île touristique de Palawan. Un homme de 53 ans y a été tué par un crocodile alors qu'il vérifiait l'amarrage de son embarcation.

Prière à Rome

Le pape François a prié pour les victimes aux Philippines, dont 80% des habitants sont catholiques. «Je désire assurer de ma prière la population de l'île de Mindanao», a dit le Saint-Père depuis Rome.

La tempête Tembin s'éloignait dimanche en mer de Chine méridionale. Elle a frappé le pays moins d'une semaine après le passage d'une autre tempête tropicale, Kai-Tak, qui a dévasté le centre des Philippines, y faisant 54 morts et 24 disparus. Jusqu'ici l'île de Mindanao, la grande île du sud qui compte quelque 20 millions d'habitants, avait été généralement épargnée par les tempêtes.

Supermarché de Davao en feu

Alors que les secouristes poursuivaient leur travail après le passage de Tembin, le feu a frappé samedi à Davao, la grande ville du sud du pays, où un incendie a détruit un supermarché. Au total, 37 personnes ont péri, ont confirmé les autorités locales.

Les pompiers ont récupéré dimanche matin un premier corps suivi d'autres. «Ils en ont conclu que toutes les personnes prises au piège dans l'immeuble avaient péri», selon la maire de Davao, Sara Duterte, qui n'est autre que la fille du président Rodrigo Duterte. Ce dernier, natif de cette ville, s'est rendu sur le lieu du drame.

Le feu a pris samedi matin dans l'immeuble du NCCC Mall, dont le 4e et dernier étage est occupé par un centre d'appel ouvert 24 heures sur 24 de la multinationale américaine SSI, une société d'étude de marchés. L'incendie a finalement pu être maîtrisé dimanche matin.

Le sinistre pourrait avoir été provoqué par une étincelle au troisième étage, qui abritait des produits textiles, des meubles en bois et des marchandises en plastique. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!