Porrentruy (JU): Piégé par «Chloé, 13 ans», le pédophile a le sursis

Actualisé

Porrentruy (JU)Piégé par «Chloé, 13 ans», le pédophile a le sursis

Un pédophile jurassien a échappé à la prison, après le verdict prononcé mercredi au Tribunal de Porrentruy.

par
apn
Les renseignements américains ont permis l'arrestation, par la police fédérale, d'un pédophile jurassien en août 2016. Jugé le mercredi 31 mai 2017 à Porrentruy, l'homme a bénéficié d'un sursis.

Les renseignements américains ont permis l'arrestation, par la police fédérale, d'un pédophile jurassien en août 2016. Jugé le mercredi 31 mai 2017 à Porrentruy, l'homme a bénéficié d'un sursis.

Les échanges ont duré de juillet à août 2016. Et le 4 août, un pédophile jurassien devait enfin voir sa cible préférée, «Chloé, 13 ans». Le rendez-vous était fixé à la gare de Delémont, décrit «Le Quotidien jurassien». Le trentenaire ignorait que derrière la prétendue jeune fille surnommée Chloé, avec laquelle il chattait sur le Net, se cachaient des agents de la police fédérale. C'est ainsi qu'il a été arrêté à la gare. Les policiers ont trouvé dans ses affaires trois préservatifs et une couverture.

Tout est parti du FBI, qui a avisé la police fédérale en 2015 quand le Jurassien a été repéré dans une affaire de partage de fichiers pédopornographiques sur un site américain.

Le procès du pédophile s'est tenu le mercredi 31 mai au Tribunal de Porrentruy (JU). L'accusé, arrivé sourire aux lèvres à l'audience, a admis les faits, selon le journal jurassien. Il a été condamné à 10 mois de prison avec sursis de 3 ans. Il devra aussi se soumettre à un traitement psychiatrique. La Cour a reconnu le prévenu coupable de «délit impossible de pornographie», de «tentative de délit impossible d'acte d'ordre sexuel avec des enfants» et de pornographie.

Ton opinion