Actualisé 21.03.2017 à 17:54

ValaisPiero San Giorgio: «Je n'ai toujours pas été payé»

L'auteur survivaliste engagé comme consultant par le conseiller d'Etat Oskar Freysinger, en novembre dernier pour établir des rapports, réclame son salaire.

de
Frédéric Nejad Toulami
L'auteur survivaliste a réagi lundi, attablé à Genève, dans une vidéo publiée sur Youtube,

L'auteur survivaliste a réagi lundi, attablé à Genève, dans une vidéo publiée sur Youtube,

dr

En novembre de l'an dernier, le chef du département valaisan de la sécurité avait engagé un écrivain survivaliste genevois, comme consultant dans le cadre d'un inventaire des risques auxquels le Valais devait se préparer pour l'avenir. En raison de certains propos tenus par cet auteur et conseiller, et de ses accointances politiques jugées à l'extrême droite, une levée de boucliers médiatico-politiques s'était produite contre cet engagement. La présidente, socialiste, du Conseil d'Etat valaisan s'en était aussi publiquement indignée. Face au tollé et aux nombreuses pressions, Oskar Freysinger avait fini par renoncer, début décembre 2016, aux services de Piero San Giorgio, de son vrai nom Piero Falotti. Mais celui-ci avait déjà réalisé des rapports.

«J'ai déjà envoyé un rappel»

Trois mois plus tard, et au lendemain du camouflet infligé par la majorité des électeurs valaisans à Oskar Freysinger, Piero San Giorgio déclare attendre toujours d'être payé par le département valaisan, dans une vidéo postée par le responsable du site Lapravda.ch. «J'ai été engagé pour mes compétences, afin de préparer le canton du Valais à faire face à des scénarios catastrophes (crises sociale, financière). Le travail a été fait et les rapports fournis. Je n'ai d'ailleurs toujours pas été payé. Je ne sais pas encore si le Valais est un mauvais payeur. J'ai déjà envoyé un rappel, et nous verrons si je dois aller plus loin pour obtenir paiement de mes quatre jours de travail fourni», y explique l'écrivain survivaliste controversé.

«En cours de traitement»

20minutes.ch a contacté mardi matin le Département cantonal de la sécurité à ce sujet. Impossible de joindre Oskar Freysinger, mais le chargé de communication, François Charvoz, dit qu'il va se renseigner. En fin de matinée, son courriel nous parvient: «Renseignement pris à la suite de votre demande, cette facture est en cours de traitement auprès de la comptabilité du Département. Nous n'avons pas de commentaires à faire sur la vidéo de Monsieur Piero San Giorgio.»

Le montant de la facture de Piero San Giorgio? «Nous ne donnons généralement pas le montant de nos factures, déclare François Charvoz. Il sera indemnisé pour deux séances à Sion, ses frais de déplacement et quelques heures de travail à domicile, conformément à la législation en vigueur pour les indemnités de commission.»

Selon le survivaliste Piero San Giorgio, les frais réclamés se montent à «environ 4000 francs, pour quatre jours de travail plus les trajets en train entre Genève et Sion.»

La vidéo postée sur YouTube le 20 mars

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!