Historique: Pierre Kohler revient en raflant la mairie de Delémont
Actualisé

HistoriquePierre Kohler revient en raflant la mairie de Delémont

La victoire, ce dimanche, de l'ancien conseiller national PDC met fin à cinquante-six ans de règne socialiste dans le chef-lieu jurassien.

«Je serai le maire de tous les Delémontains», a assuré tout sourire Pierre Kohler à l'issue de son élection dimanche.

Candidat de dernière minute, le démocrate-chrétien a réussi son pari à 44 ans. L'ancien conseiller national n'aura jamais perdu une élection dans sa carrière. Il a obtenu dimanche 2413 voix contre 2110 à son adversaire. «Les gens savent que je suis un bon défenseur de la région», a ajouté celui que certains présentent comme le trublion de la politique jurassienne.

En 1993, à 29 ans, Pierre Kohler était devenu ministre, contre l'avis de son parti. En 2002, il avait quitté l'exécutif cantonal pour un voyage en Chine. De retour en 2003, il s'était porté candidat au Conseil national et l'avait emporté contre François Lachat. En 2007, il avait annoncé sa fausse retraite politique pour se consacrer, avait-il dit, à l'occupation de père au foyer.

«La population a souhaité me sanctionner», a estimé le sortant socialiste Gilles Froidevaux. Le maire s'est présenté affaibli aux élections après des échecs devant le peuple, notamment le rejet de la hausse fiscale pour financer des infrastructures culturelles et sportives.

Le Conseil communal reste néanmoins à gauche, avec trois représentants, contre deux PDC. Mais le PS est le perdant: il abandonne des sièges à l'exécutif et au législatif, sans compter la perte de la mairie de Delémont, aux mains de la gauche depuis 1952.

(ats/nlu)

Le PDC garde Porrentruy

Le PDC a enregistré une autre victoire d’importance dimanche, en conservant la mairie de Porrentruy, deuxième ville du canton. Le maire sortant, Gérard Guenat, a recueilli 1255 voix, contre 1139 à son adversaire chrétien-social Thomas Schaffter, fils du ministre Laurent Schaffter. Globalement, ces élections communales ont permis au PDC de faire oublier son échec aux élections fédérales en 2007 et d’accroître son influence au niveau local.

Ton opinion