Votations fédérales du 25 septembre: Pierre-Yves Maillard: «On se bat jusqu’au bout!»

Publié

Votations fédérales du 25 septembrePierre-Yves Maillard: «On se bat jusqu’au bout!»

Président de l’Union syndicale suisse (USS), le conseiller national vaudois espère que les bas revenus se mobiliseront ce week-end pour repousser la réforme AVS 21.

par
Eric Felley
Pierre-Yves Maillard, président de l’Union syndicale suisse

Pierre-Yves Maillard, président de l’Union syndicale suisse

lematin.ch

Malgré des sondages qui donnent un vote favorable à la réforme AVS 21, le président de l’Union syndicale suisse (USS) et conseiller national Pierre-Yves Maillard (PS/VD) veut encore croire à une défaite du camp bourgeois dimanche prochain: «Jusqu’au bout, on se bat! déclare-t-il enjoué. Une forte mobilisation peut faire mentir les sondages. Il faut une forte mobilisation des hommes et des femmes à revenu modeste. Ce sont les gens qui ont des professions dures qui savent ce que cela signifie de travailler une année de plus. Au-delà du vote homme ou femme, c’est une votation qui a une forte dimension de classe sociale. Chaque enveloppe compte et à la fin on peut avoir une bonne surprise».

Des sondages contradictoires

Quel que soit le résultat, Pierre-Yves Maillard est finalement satisfait de cette campagne: «Les débats ont été corrects». Seul bémol, à l’instar de son collègue Fabio Regazzi, président de l’Union suisse des arts et métiers, les sondages ont été contradictoires: «Tout dépend ce qu’on veut leur faire dire. Si vous demandez aux gens s’ils sont pour l’égalité de l’âge de la retraite entre hommes et femmes, une majorité dira oui. Mais si vous leur demandez s’ils sont d’accord d’augmenter l’âge de la retraite des femmes, une majorité dira non».

Ton opinion

45 commentaires