Faune genevoise: Pigeons retrouvés morts empoisonnés
Actualisé

Faune genevoisePigeons retrouvés morts empoisonnés

De nombreux volatiles sont retrouvés décédés sur les chaussées et trottoirs de Genève. Des habitants se seraient transformés en «pigeons killers».

par
dti
Le volatile est le mal-aimé des cités.

Le volatile est le mal-aimé des cités.

C'est à Carouge que, depuis quelques semaines, sévirait un tueur de pigeons. Selon la «Tribune de Genève», la cité sarde découvre chaque jour depuis quelques semaines trois à quatre cadavres du mal-aimé volatile. Les oiseaux, visiblement empoisonnés, sont ensuite ramassés par la voirie qui fait office de croque-mort.

Ce qui ressemble à des empoisonnements n'est toutefois pas sans conséquences pour d'autres animaux. Trois chiens ont dû subir un lavage d'estomac aux Urgences vétérinaires. Les corneilles et autres prédateurs qui se nourrissent des restes pourraient aussi être contaminés

«Le meilleur moyen pour en diminuer le nombre est de ne pas nourrir les pigeons!», rappelle Philippe Rosset, du Service cantonal de la faune.

On estime le nombre de pigeons à environ 4000 en ville de Genève et 8000 dans le canton.

Ton opinion