Pilatus décolle grâce aux boss américains
Actualisé

Pilatus décolle grâce aux boss américains

Les patrons américains raffolent du PC-12, l'avion d'affaires suisse. Pilatus a ainsi multiplié son bénéfice presque par cinq.

L'an dernier, sur 83 avions vendus, Pilatus a livré 80 PC-12, pour la plupart aux Etats-Unis. Ce qui a dopé les bénéfices de l'avionneur suisse, à 34 millions de francs. «Les patrons américains achètent le PC-12. Son prix, 3,5 millions de francs, le rend abordable, et il consomme peu de carburant, confie l'ingénieur Pierre Loup, de Pilatus, à Stans. Nous avons aussi fourni de grands efforts marketing aux Etats-Unis, où nous avons une usine, à Denver.»

Le chiffre d'affaires de Pilatus n'a pourtant progressé que de 5% à 466 millions. Que s'est-il passé? Ses avions d'entraînement, autrefois très porteurs, n'ont enregistré aucune commande en 2005. En fait, Pilatus a dû vendre les dessins de son PC-9 à son concurrent, l'Américain Beach.

Ce dernier a pu ainsi remporter une grosse commande, réservée à une entreprise américaine, de 600 avions d'entraînement pour l'armée américaine. Pilatus touchera donc des royalties sur cette vente et sur les commandes d'autres armées dans le monde. Cette année, Pilatus compte sur son PC-21 pour relancer la vente de ses avions d'entraînement.

Giuseppe Melillo

Ton opinion