Genève: Pincé au bout du lac après 22 braquages au Canada
Actualisé

GenèvePincé au bout du lac après 22 braquages au Canada

Un quinquagénaire ayant pillé des banques de l'autre côté de l'Atlantique a été arrêté mardi par la police genevoise. Il risque la prison à vie.

par
Julien Culet

Son mode opératoire était toujours le même: ce Franco-américain de 53 ans sautait par dessus les comptoirs de banque, menaçait les guichetiers avec une arme de poing et repartait avec l'argent. Après avoir ainsi écumé cinq ans durant 22 établissements bancaires canadiens, il a fini par être arrêté mardi par la brigade de répression du banditisme genevoise. Une interpellation effectuée alors qu'il circulait sur la route de Meyrin «sans qu'aucun incident ne soit à déplorer», précisait mercredi la police cantonale.

Réputé pour être le braqueur le plus recherché du Canada, une prime de 100 000 dollars canadiens (environ 73 300 fr.) était offerte par l'association des banquiers du pays pour toute information le concernant. Surnommé le «Vaulter Bandit» (bandit sauteur) pour sa propension à bondir sur les comptoirs, il a commis l'un de ses derniers forfaits connus le 8 mai à Peal. «Bonne Fête des mères», a-t-il souhaité aux employés en partant, rapportent des médias locaux. Le quinqua était déguisé en ouvrier. «Il a bien étudié son coup car il était habillé comme l'équipe qui travaille sur un chantier à côté», expliquait un inspecteur peu après.

Que faisait ce braqueur en série à Genève? Voulait-il s'attaquer à la Suisse ou y passer une retraite dorée avec son butin au montant pour l'heure inconnu? La question reste en suspens. Contactées, les autorités suisses et canadiennes n'ont pas souhaité communiquer. Le malfrat attend son extradition en détention. Il risque la prison à vie de l'autre côté de l'Atlantique.

La vidéo d'un autre braquage commis par le «Vaulter bandit»:

Sous surveillance

Pendant cinq ans, l'homme a attaqué des banques à travers tout le Canada anglophone sans être confondu. Il commettait pourtant ses braquages à visage découvert, coiffé d'un couvre-chef. Plus d'une centaine d'identités ont été passées au crible par les forces de l'ordre. Sans succès jusqu'à il y a peu. D'après des médias canadiens, il a en effet fini par être identifié et il faisait l'objet d'une surveillance. Ce qui a mené à son arrestation mardi à Genève.

Ton opinion