Actualisé 26.11.2014 à 09:28

Saint-Gall

Pincés avec 17 vélos volés, puis relâchés

La justice a dû relâcher deux Roumains – arrêtés fin juin par des douaniers à Diepoldsau (SG) avec 17 bicyclettes volées – par manque de preuves. Les hommes ont même été dédommagés.

de
Jeroen Heijers/ofu
Les douaniers ont retrouvé au total 17 vélos volés.

Les douaniers ont retrouvé au total 17 vélos volés.

Des gardes-frontière ont interpellé fin juin deux hommes à bord d'une camionnette. Les Roumains, âgés de 35 et de 59 ans, transportaient au total 17 vélos signalés comme volés dans la région de Bülach (ZH) et de Winterthour (ZH). Après la publication d'un article par nos collègues alémaniques de «20 Minuten», un lecteur avait reconnu deux de ses bicyclettes et avait porté plaint auprès de la police.

Le 10 novembre dernier, le Ministère public de Winterthour/Unterland a classé la procédure... faute de preuves. Malgré les investigations menées, la justice n'est pas parvenue à prouver que les deux hommes interpellés fin juin avaient commis les vols par effraction au cours desquels les vélos ont été subtilisés. «Ils nient être en lien avec les vols. Nous n'avons par ailleurs pas retrouvé de traces ou d'indices qui nous mèneraient vers les deux hommes», affirme le procureur chargé de l'affaire, Philipp Ziegler. Ce dernier refuse néanmoins de préciser quelle excuse a été avancée par les Roumains pour expliquer le fait qu'ils transportaient 17 vélos volés dans leur camionnette.

En plus d'avoir été relâchés, les deux hommes ont même reçu un dédommagement de 200 francs pour avoir passé une nuit en détention préventive. Le lecteur qui avait porté plainte contre eux n'en revient pas: «A mon avis, c'est un scandale. Il s'agit ici d'une grave erreur dans notre système judiciaire. Ce genre de personnes doivent être punies.» Malgré cela, il ne compte pas contester la décision du Ministère public: «Je ne vois pas ce que ça pourrait changer.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!