Ski alpin: Alexis Pinturault fait coup double à Lenzerheide
Actualisé

Ski alpinAlexis Pinturault fait coup double à Lenzerheide

En remportant le dernier géant de la saison, le Français s’est emparé du globe de la spécialité et de celui du général de la Coupe du monde. Marco Odermatt, seulement 11e, est le grand battu du jour.

par
Ugo Curty
(Lenzerheide)
Sylvain Bolt
Alexis Pinturault n’a pas craqué sous la pression et a décroché le globe du géant. Le Français a également remporté le gros globe de cristal du général. 

Alexis Pinturault n’a pas craqué sous la pression et a décroché le globe du géant. Le Français a également remporté le gros globe de cristal du général.

AFP

Largué en première manche du dernier géant (10e), Marco Odermatt n’a pas réussi la «remontada» espérée. Le Nidwaldien, 11e à 1’’28, a dû rendre sa tunique rouge de la discipline et a aussi perdu tout espoir d’un gros globe de cristal.

Le Suisse possédait 25 points de bonus sur Pinturault avant ce géant et devait terminer deuxième en cas de victoire d’Alexis Pinturault.

Impérial sur le premier tracé, le Français a confirmé en deuxième manche. Le skieur de Courchevel s’est imposé avec 20 centièmes d’avance sur le Croate Filipe Zubcic et 21 centièmes sur son compatriote Mathieu Faivre. Il a pu exprimer tout son soulagement dans l’aire d’arrivée.

Pinturault succède à Luc Alphand

Le Français s’est emparé de son premier globe de cristal en géant. Pinturault s’est également assuré le gros globe de cristal avant le slalom dominical. Il devient le premier français à remporter le prestigieux trophée, vingt-quatre ans après Luc Alphand.

Le skieur de Courchevel n’avait jusque-là remporté «que» six globes du combiné, malgré 33 succès en Coupe du monde. Le jour de son 30e anniversaire, le Français a enfin accédé au Graal de cristal après deux places de dauphin (en 2019 et 2020).

«Le meilleur a gagné, Alexis (Pinturault) a mérité ses deux globes»

Marco Odermatt

Marco Odermatt ne va donc pas succéder à son idole Didier Cuche cette année. Le Neuchâtelois reste le dernier vainqueur suisse du globe de géant (en 2009). «C’était une belle saison, mais c’est la déception qui l’emporte aujourd’hui, a expliqué un Marco Odermatt dépité. Le meilleur a gagné, Alexis (Pinturault) a mérité ses deux globes. Je peux m’inspirer de sa souveraineté. Il a une solution pour toutes les difficultés. Moi, je dois encore progresser.»

«Odi» avait vu ses chances de mettre la main sur le général s’amenuiser en raison de l’annulation des épreuves de vitesse aux finales de Lenzerheide.

Murisier en veut à Kristoffersen

C’est Gino Caviezel (7e à 1’’00) qui a été le meilleur Suisse à Lenzerheide. Justin Murisier, sixième après le premier tracé, a rétrogradé à la 16e place.

Le Valaisan s’est montré très énervé contre le traçage de la seconde manche par le coach du Norvégien Henrik Kristoffersen. «C’était de la peau de phoque, on n’avait pas de vitesse, on n’arrivait pas à tourner les skis. Si ça c’est notre sport... ça va le tuer!, a pesté le Bagnard au micro de la RTS. Il (Kristoffersen) n’aura pas toujours son coach pour lui tracer des pistes sur mesure!»

Parti avec le dossard 7, Loïc Meillard a été éliminé en première manche. «J’ai tapé dans un trou et mes deux skis sont partis dans deux directions différentes, a-t-il expliqué dans l’aire d’arrivée. Pour l’instant, je n’ai pas mal. On verra si la douleur se réveille quand mon corps sera moins chaud.» Le Romand tentera de défendre sa troisième place au classement général, dimanche lors du slalom.

Ton opinion

73 commentaires