Football: Piqué revient en sélection avec la Catalogne
Actualisé

FootballPiqué revient en sélection avec la Catalogne

Le défenseur du Barça, qui avait claqué la porte de la Roja à l'été 2018, portera le maillot catalan lundi contre le Venezuela.

par
Blaise Craviolini
Gerard Piqué revendique ouvertement son attachement à une Catalogne indépendante.

Gerard Piqué revendique ouvertement son attachement à une Catalogne indépendante.

Keystone

Lundi prochain au stade Montilivi de Gérone (coup d'envoi à 21 heures) se disputera un certain Catalogne - Venezuela. Un match amical, mais surtout officieux, voire même carrément «pirate» puisque la selecció de futbol de Catalunya (en catalan) n'est pas reconnue internationalement.

Elle n'est pas membre de la FIFA et ne participe donc pas aux tournois majeurs comme la Coupe du monde ou l'Euro. Depuis 1912, elle livre des matchs amicaux contre des nations ou clubs officiels, ou contre d'autres communautés espagnoles (source: Wikipédia). A noter qu'un certain Johan Cruyff a dirigé cette sélection en 2013.

Les entraîneurs en poste actuellement, Gerard Lopez et Sergio Gonzalez, ont dévoilé mercredi la liste des joueurs retenus pour cette rencontre face au Venezuela. Xavi (39 ans) et Piqué (32 ans) figurent parmi les 20 Catalans sollicités.

Sacrées retrouvailles

Gerard Piqué, le compagnon de la chanteuse colombienne Shakira, a ouvertement déclaré son attachement à l'indépendance catalane. Il revendique d'ailleurs volontiers un rôle de porte-drapeau de ce mouvement séparatiste. Le défenseur du FC Barcelone avait annoncé, l'été dernier, sa retraite internationale avec la Roja, l'équipe nationale d'Espagne.

Quant à Xavier Hernández i Creus, mieux connu sous le nom de Xavi (133 sélections avec l'Espagne), il évolue depuis le début de la saison 2014-2015 dans le club de Al Sadd, au Qatar. Le milieu de terrain n'a plus participé à un match international depuis 2014.

Sacrées retrouvailles en perspective, lundi au Montilivi!

Trois clubs mettent leur veto

Trois clubs espagnols ont refusé de laisser plusieurs de leurs joueurs à disposition de l'équipe de Catalogne qui affrontera le Venezuela en match amical lundi à Gérone.

Pour justifier ce veto, Valladolid, le Rayo Vallecano et Huesca, équipes qui luttent pour le maintien en Liga, ont avancé des raisons purement sportives, écartant tout lien avec le contexte politique espagnol. (AFP)

Ton opinion