Piquée par une tique, un fille de 15 ans décède
Actualisé

Piquée par une tique, un fille de 15 ans décède

Une argovienne de 15 ans est morte des suites d'une piqure de tique après 18 jours de souffrance. Elle était pourtant vaccinée contre la méningite.

Le 18 juin, Gisela Bader de Brittnau (AG) a été piquée par une tique, rapporte le journal alémanique «Blick». La jeune fille a retiré le parasite elle-même. Pourtant, le 28 juin, elle s'est plainte tout à coup de maux de tête. Un antidouleur a été sans effets et les maux de tête sont devenues toujours plus violents.

Alors que la jeune fille avait presque 39 degrés de fièvre, ses parents ont appelé un médecin d'urgence. Diagnostic : une méningite à tique, aussi appelée encéphalite à tique, maladie particulièrement agressive qui frappe au début de l'été. La jeune femme a été immédiatement hospitalisée. Malheureusement, face à cette forme de la maladie, il n'existe aucun médicament. La jeune Argovienne est morte dans la nuit du 6 juillet.

Les parents sont sous le choc : leurs enfants ont été vaccinés contre la méningite car il y a beaucoup de tiques dans la région. Effrayés par ce qui est arrivé, les parents et le frère de la victime se sont fait vacciner une seconde fois. Chez environ deux pourcents des individus, la vaccination échoue parce que l'organisme ne crée pas d'anticorps, explique un expert au «Blick».

Les tique est un arachnide (araignées, acariens,…) présent dans la nature qui peut piquer l'homme et provoquer parfois des maladies graves, justifiant ainsi un suivi médical. Elle se compose d'une tête, nomée rostre, qui lui permet de se nourrir en suçant le sang de la peau de l'homme et de s'y fixer solidement tout en injectant parfois des bactéries ou virus.

Ton opinion