Réseaux sociaux: Pirater un groupe Facebook, rien de plus facile
Actualisé

Réseaux sociauxPirater un groupe Facebook, rien de plus facile

Un hacker, qui a découvert une faille dans le célèbre réseau social, a pris le contrôle de quelque 300 groupes Facebook, afin de montrer leur vulnérabilité.

par
man

«Hello, nous vous annonçons que nous avons officiellement détourné votre groupe Facebook. Cela signifie que nous contrôlons une partie de vos informations sur Facebook. Si nous le voulions nous pourrions vous faire apparaître d'une manière qui pourrait endommager sévèrement votre image. Par exemple, nous pourrions renommer votre groupe de manière inappropriée comme 'Je soutiens la pédophilie'», peut-on lire sur la page d'accueil de 300 groupes du célèbre site de réseautage Facebook détournés et désormais sous le contrôle d'un hacker. Les groupes piratés ont vu leur nom changer en «Control Your Info», leur description modifiée et tous affichent à présent la même image, le même message d'information et une vidéo signée ControlYourInfo.

Avertissement pour la bonne cause

Mais le but de l'opération n'est pas celui de nuire, rassure le hacker ou le groupe à la base de l'opération: «N'ayez pas peur, nous ne le ferons pas. Nous venons de rebaptiser le groupe 'Control Your Info' (contrôlez vos informations). Et c'est tout ce que nous voulons: que vous pensiez à la sécurité dans les réseaux sociaux de la même façon que dans votre vraie vie», est-il encore expliqué dans le message adressé aux membres. Ces derniers sont ensuite invités à visionner une vidéo (voir ci-dessous) et à visiter le site www.controlyour.info pour obtenir plus de renseignements utiles. Sur cette page est d'ailleurs expliquée la méthode employée pour la prise de contrôle abusive. En effet, si un administrateur quitte un groupe, quiconque peut s'enregistrer comme le nouvel administrateur. «Ainsi, pour prendre le contrôle d'un groupe, tout ce que vous avez à faire, c'est effectuer une rapide recherche sur Google», indique le site controlyour.info. Bien que ce dernier n'explique pas la manière de faire cette requête, elle doit être relativement facile à effectuer.

Le hacker qui explique que «le projet n'a pas de but lucratif mais est mené pour la bonne cause» promet en outre de restaurer l'ancien nom des groupes piratés et de les quitter à la fin de la prochaine semaine.

La vidéo postée par le hacker sur les groupes Facebook détournés:

Ton opinion