Trafic: Pistes cyclables: limiter à 30 km/h les e-bikes?
Actualisé

TraficPistes cyclables: limiter à 30 km/h les e-bikes?

L'ATE voudrait réguler la vitesse des vélos électriques pour accroître la sécurité. Mais comment effectuer des contrôles?

par
jbm
Pas plus de 30 km/h sur les pistes cyclables: l'ATE voudrait limiter la vitesse pour des raisons de sécurité.

Pas plus de 30 km/h sur les pistes cyclables: l'ATE voudrait limiter la vitesse pour des raisons de sécurité.

Keystone/Martial Trezzini

Pédaler sur une piste cyclable devient toujours plus dangereux. L'an dernier, 375 accidents sur ces tronçons ont été enregistrés, soit 40% de plus qu'il y a quatre ans. L'Office fédéral des routes (OFROU) impute cette augmentation au boom des vélos électriques. En 2017, un accident sur cinq était causé par un choc entre deux vélos, dont l'un était mû par une batterie rappelle l'«Aargauer Zeitung.»

30 km/h, pas plus

L'association transports et environnement (ATE) estime qu'il est nécessaire d'agir. «Le problème principal réside dans les grandes différences de vitesse entre les deux roues» constate Ruedi Blumer, président de l'ATE. Ainsi, certains e-bikes roulent à 45 km/h tandis que des cyclistes lambda pédalent beaucoup plus lentement. Le chef de l'ATE ne préconise pas de bannir les vélos à assistance électrique des pistes cyclables mais il voudrait instaurer une limite à 30 km/h. Une interdiction ne serait pas possible puisque, dès qu'une piste cyclable existe, les vélos sont obligés de l'emprunter.

La nouvelle règle ne devrait pas être limitée aux e-bikes. Les vélos de course ou alors les personnes roulant très vite sont également dans le collimateur de l'ATE.

Contrôle?

Le principal écueil à cette proposition, c'est le contrôle. Les cyclistes devront-il avoir un tachymètre pour connaître leur vitesse? Comment identifier les contrevenants puisque les cycles n'ont pas de plaque d'immatriculation (à part les e-bike roulant à 45 km/h). Et verra-t-on bientôt des radars fixes sur les pistes réservées aux vélos?

Dans un premier temps, l'ATE voudrait qu'une recommandation soit émise avec la suppression de l'obligation de rouler sur les pistes cyclables pour les vélos rapides.

Un vélo, c'est quoi?

Jusqu'à maintenant, tant le Conseil fédéral que le Parlement ne veulent pas lever l'obligation d'emprunter les pistes cyclables. La ministre des transports, Doris Leuthard a toutefois souligné lors du débat sur le sujet que la question devrait être réexaminée. Même le bpa n'a pas d'idée fixée sur le sujet.

Pour Pro Velo et le TCS, il est temps de définir ce qu'est une bicyclette pour pouvoir ensuite appliquer une loi précise à ces engins. Le problème est d'actualité puisque maintenant on trouve des overboards, des skates ou des trottinettes électriques. De quoi nourrir le débat sur le sujet de la mobilité douce.

Ton opinion