Actualisé 02.07.2015 à 16:04

MobilePlace au selfie pour valider son paiement!

L'un des spécialistes des cartes de crédit va expérimenter la reconnaissance d'identité via une photo prise par le client sur son smartphone.

de
laf

MasterCard va tester cet automne, à très petite échelle, une technologie de validation de paiement via le balayage du visage. Au moment de régler son achat, le client est invité à prendre une photo de lui avec son smartphone. Il doit aussi cligner de l'oeil, la manoeuvre tendant à éviter qu'un voleur puisse tromper le système à l'aide d'une photo de l'ayant droit.

«Les gens de la nouvelle génération sont à fond dans les selfies, je pense qu'ils vont trouver ça cool et l'adopter», a avancé sur la chaîne CNN Ajay Bhalla, en charge de l'innovation au sein de la firme américaine.

Techniquement, la technologie va convertir le visage sous forme binaire et transmettre les données à la firme de paiement. Celle-ci assure qu'elle ne sera pas en mesure de reconstruire le visage et que les données resteront en sécurité sur ses serveurs informatiques. MasterCard travaille avec les principaux fabricants de smartphones et avec deux grandes banques.

Pour Gilles Florey, patron de la société valaisanne KeyLemon spécialisée dans la reconnaissance faciale, ce type de technologie est fiable. Elle bénéficie désormais de caméras de haute résolution et de la hausse de la puissance de calcul des machines. «Les gens sont prêts à s'authentifier avec ce genre de solution plutôt que de taper des mots de passe compliqués», commente-t-il.

Les détracteurs de la validation d'une transaction par la saisie de mots de passe mettent en effet en avant les complications liées à en devoir mémoriser plusieurs et à la place laissée au piratage. La méthode fait aussi face à des nouvelles alternatives comme la reconnaissance d'empreintes digitales pratiquée par Apple. Le recours à la reconnaissance vocale, permettant d'approuver une transaction en ligne simplement en parlant à son téléphone, est aussi à l'étude. L'authentification via le rythme cardiaque unique pourrait aussi servir à l'avenir à valider une opération bancaire via un smartphone ou une montre connectée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!