Plainte contre deux centrales nucléaires

Actualisé

Plainte contre deux centrales nucléaires

Greenpeace Suisse et l'Association trinationale de protection nucléaire ont déposé une plainte contre les centrales de Gösgen (SO) et de Leibstadt (AG).

Les deux organisations accusent les centrales d'avoir surévalué leur bilan en 2011, évitant ainsi un redressement financier. Ces «manipulations évidentes de bilan», que les organisations qualifient de «particulièrement graves», permettent aux deux centrales d'avoir une couverture insuffisante des coûts de suivi tout en contournant tout redressement financier, écrivent-elles vendredi. La plainte a été déposée auprès du Ministère public de la Confédération le 19 décembre 2012.

Le groupe énergétique Alpiq, le plus gros actionnaire de Gösgen (40%) et propriétaire de 32,4% de Leibstadt, attend d'être notifié de la plainte avant de prendre position sur les accusations.

Respecter les exigences

Nous jugeons important de respecter en tout temps les exigences légales et les règles de comptabilité, a déclaré à l'ats Martin Stutz, porte-parole du groupe. Et d'assurer que des services de révision externes pourraient le confirmer. Le rapport d'activité de Gösgen est accessible à tous.

Interrogé par l'ats, le groupe Axpo, qui exploite également les deux centrales, n'a pas souhaité prendre position. Le Ministère public de la Confédération n'a pas encore informé Axpo à propos de la plainte, a expliqué la porte-parole Daniela Biedermann. Lorsque ce sera fait, «nous examinerons naturellement les points et nous y répondrons», précise-t-elle. Le groupe Axpo est propriétaire de 25% de Gösgen et 22,8% de Leibstadt.

L'Association trinationale de protection nucléaire regroupe des antinucléaires suisses, français et allemands. Elle compte notamment une centaine de communes parmi ses membres. (ats)

Ton opinion