Fraude fiscale: Plainte d'Olenicoff contre UBS: troisième version déposée
Actualisé

Fraude fiscalePlainte d'Olenicoff contre UBS: troisième version déposée

Le milliardaire américain Igor Olenicoff a déposé une troisième version de sa plainte contre UBS.

Il y accuse l'ancienne direction et les conseillers de la banque d'avoir mal administré sa fortune et de l'avoir utilisée pour mener des opérations illégales.

Dans la nouvelle version de sa plainte, dont une copie est parvenue à l'ATS, l'Américain d'origine russe enrichi dans l'immobilier indique dans le détail comment la banque a mis sur pied en toute connaissance de cause des activités offshore illégales. Les clients ont été laissés volontairement dans l'ignorance de leurs obligations fiscales, affirme-t-il.

Pour les défenseurs d'UBS, les reproches d'Igor Olenicoff sont en contradiction avec ses aveux, où il reconnaît avoir sciemment fraudé le fisc. Dans cette situation juridique, il ne devrait pas pouvoir réclamer de dédommagements devant un tribunal, argumentent-ils.

Le milliardaire est le premier gros poisson tombé dans le filet des autorités américaines. Il leur a permis de mettre sur pied la plainte qui a mené au différend fiscal entre la Suisse et les Etats-Unis. Igor Olenicoff a également conduit la justice américaine à son témoin phare contre UBS, l'ancien conseiller à la clientèle Bradley Birkenfeld.

Le juge Andrew Guilford, à Santa Ana en Californie, avait accepté fin juillet la demande des défenseurs d'UBS de ne pas admettre la plainte de M. Olenicoff sur certains points. Sur d'autres en revanche, le milliardaire a été autorisé à réclamer des dédommagements.

La plainte d'Igor Olenicoff contre l'UBS est déjà pendante depuis bientôt une année. Les avocats de la banque peuvent à nouveau prendre position sur la dernière version. (ats)

Ton opinion