Plainte portant sur 450 millions contre le Credit Suisse
Actualisé

Plainte portant sur 450 millions contre le Credit Suisse

STMicroelectronics a porté plainte contre le Credit Suisse pour avoir placé 450 millions de dollars en obligations ARS sans son autorisation.

Plusieurs grandes banques, dont l'UBS, connaissent des problèmes analogues.

STMicro pensait que la banque placerait cette somme dans des actifs sûrs, en l'occurrence des prêts étudiants garantis par l'Etat américain, selon le dossier de la plainte déposée mercredi devant la cour fédérale de Brooklyn, à New York. STMicro reproche maintenant à Credit Suisse d'avoir placé cette somme dans des obligations ARS.

Les obligations ARS ("auction-rate securities") sont des produits financiers qui avaient été vendus à des investisseurs comme des titres dont il était aisé de se défaire. Mais le marché des ARS a été bloqué par la crise financière et plusieurs milliers d"investisseurs ne parviennent plus aujourd"hui à revendre ces obligations.

L'annonce cette plainte intervient le jour même où Citigroup a conclu un accord avec l"autorité de régulation des marchés (SEC) prévoyant le rachat par la banque américaine d"obligations ARS. Le montant pourra atteindre 20 milliards de dollars, selon un communiqué publié jeudi par la SEC. Cet accord pourrait servir de modèle pour d'autres banques.

Lors d"une conférence de presse à New York, le ministre de la Justice de l"Etat de New York, Andrew Cuomo, a indiqué que Citigroup verserait, en outre, des amendes se montant, au total, à 100 millions de dollars.

Andrew Cuomo a également déposé, fin juillet, un recours contre l"UBS. Il accuse la grande banque d"avoir trompé des milliers d"investisseurs américains et réclame que leur soient restitués 25 milliards de dollars.

Interrogée par Reuters, une porte-parole d"UBS a indiqué que la banque s"efforçait avec les autorités de régulation de parvenir à un "accord global" concernant les investisseurs en obligations ARS. (ats)

Ton opinion