Actualisé

CambriolePlanquez vos valeurs dans la salle de bain!

Une étude britannique détaille le mode opératoire des cambrioleurs. Ses résultats permettent de se prémunir un peu mieux contre le vol.

par
eco
Les scientifiques ont observé de vrais malfaiteurs en situations fictives.

Les scientifiques ont observé de vrais malfaiteurs en situations fictives.

De la radio allumée aux alarmes dernier cri, il existe mille est une manières de tenter d'échapper à un cambriolage de son domicile. Désormais la science apporte, elle aussi, sa contribution contre ce type de délits, indique le «Times». Le quotidien britannique a relaté mercredi dans ses colonnes les résultats d'une étude sur les comportements des voleurs, qui a été réalisée par l'Université de Portsmouth. Comme on peut l'imaginer, les pièces, comme la chambre à coucher, où la plupart des gens rangent leurs valeurs sont les plus visitées. D'où le conseil de les cacher dans un lieu aussi incongru qu'une pharmacie dans la salle de bain: elle est statistiquement moins fouillée.

Observer les brigands en action

Là où l'étude devient plus originale, c'est dans son approche puisqu'il s'est agi d'observer les malfaiteurs en situation. «Jusqu'à ce jour nous ne savions rien de la manière dont ils se comportaient vraiment et quelle était leur méthode», raconte Claire Nee, docteur en psychologie et spécialiste des sciences forensiques. Les tests se sont déroulés dans une maison type. Les sujets étaient six cambrioleurs expérimentés et six personnes qui n'avaient jamais commis un tel acte.

Les amateurs passent à côté du butin

Tous ont arpenté les lieux avec une approche systématique, la moitié sont montés directement à l'étage dans les chambres à coucher en négligeant les salles de bain avant de redescendre. A noter tout de même que les «professionnels» ont passé plus du double de temps dans les pièces du rez-de-chaussée, où l'on considère généralement que se trouvent les biens les plus chers. Dans l'ensemble, les membres des deux catégories ont dérobé un nombre équivalent d'objets. Toutefois leur valeur était en moyenne supérieure de 1000 livres (1500 fr.) du côté des experts. Leur butin comprenait des sacs de luxe, des portefeuilles, de l'argent liquide, des téléphones portables et des vestes en cuir. Les amateurs ont été nombreux à passer à côté de ces trésors.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!