31.07.2020 à 09:15

Pollution

Plastique dans le Léman: il urge d’agir en amont

Une étude, menée par l’association Oceaneye, révèle que la proportion de particules de plastique dans le Léman est similaire à celle dans les océans.

Selon Oceaneye, la pollution des eaux du Lac Léman par le plastique est similaire à celle des océans (archives).

Selon Oceaneye, la pollution des eaux du Lac Léman par le plastique est similaire à celle des océans (archives).

KEYSTONE

Dans une étude publiée récemment, Oceaneye met en évidence la présence de particules de plastique dans le Léman dans des proportions similaires à celles dans les océans. L'association genevoise appelle à agir en amont pour limiter cette pollution.

«La logique que nous défendons est donc de limiter les nouveaux apports, et notamment réduire la part des emballages», indique Pascal Hagmann, directeur d'Oceaneye, dans un entretien publié vendredi dans Le Courrier. «Cela peut passer par le biais d'interdictions», précise M.Hagmann.

Oceaneye a réalisé en 2018 et 2019 des mesures pour évaluer la pollution micro-et mésoplastique de surface du Léman. Cette étude s’appuie sur 51 échantillons. Tous contenaient des particules de plastique. Les concentrations moyennes sont du même ordre de grandeur que celles des océans ou des grands lacs nord-américains, conclut cette étude.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!