Neuchâtel: Plâtriers-peintres fâchés contre les gens du voyage
Actualisé

NeuchâtelPlâtriers-peintres fâchés contre les gens du voyage

L'association cantonale des professionnels de la branche a interpellé les autorités. Les gitans font des travaux à moindre prix sans respecter les règles.

par
mkm
Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

photo: Keystone

Des travaux au rabais fait n'importe où et n'importe comment: c'est en résumé ce que reproche l'Association neuchâteloise des entreprises de plâtrerie et peinture (Anepp) aux gens du voyage qui se trouvent actuellement dans le canton. Elle a donc décidé d'adresser un courrier au Conseil d'Etat et à la commune de Val-de-Ruz, où sont stationnés les gitans, révélait Arcinfo.ch vendredi. Laetitia Piergiovanni, secrétaire patronale de l'Anepp, évoque l'exemple de volets repeints dans un champ, à même le sol, sans aucune protection, avec des produits chimiques non-homologués qui vont dans la nature et les nappes phréatiques.

La question des prix pratiqués est un autre point soulevé. Pour offrir de tels tarifs, l'Anepp se demande si la TVA est payée par les gens du voyage. L'association rappelle que les entreprises doivent respecter les conditions de travail de la branche, qu'elles paient des taxes et des impôts et soutiennent la formation des apprentis. Dans le canton de Neuchâtel, la plâtrerie-peinture compte plus de 200 entreprises, dont 60 sont membres de l'Anepp, pour environ 500 emplois.

La commune de Val-de-Ruz a dénoncé les problèmes de concurrence et mis en garde les habitants sur le fait qu'aucune garantie n'est donnée. Le Conseil d'Etat, pas encore au courant du courrier de l'Anepp, devrait communiquer en août. Les gens du voyage, eux, devraient quitter le terrain qu'ils occupent à Val-de-Ruz déjà ce week-end.

Ton opinion