«LE DIABLE S'HABILLE EN PRADA»: Plongée dans la mode et son univers impitoyable
Actualisé

«LE DIABLE S'HABILLE EN PRADA»Plongée dans la mode et son univers impitoyable

Les fashion victims ne s'y étaient déjà pas trompées en se jetant sur le livre culte de Lauren Weisberger. Sur grand écran, c'est du plaisir taille XXL.

A des années-lumière de l'univers superficiel de la mode, Andy Sachs (Anne Hathaway) décroche son premier job dans Runaway, «le» magazine new-yorkais qui fait et défait toutes les tendances (on pense au magazine Vogue). A sa tête, son impitoyable rédactrice en chef, Miranda Priestly (Meryl Streep).

Propulsée assistante, Andy va découvrir que l'enfer est peut-être bien sur terre... Même si, pour les puristes, le livre de Lauren Weisenberger se montre bien plus abouti que son adaptation ciné, il faut bien admettre que le résultat est hilarant. Meryl Streep y campe une Miranda Priestly vraiment démoniaque, féroce, capable de cracher les pires horreurs à ses assistantes, sourire aux lèvres.

Trop accaparée par son travail, qui fait rêver des milliers de lectrices, Miranda n'hésite pas à formuler mille et une demandes impossibles à Andy, laquelle fait de son mieux pour se montrer à la hauteur. Cette jeune fille ira même jusqu'à délaisser sa famille et son petit ami, devenant au passage une de ces filles hypersophistiquées qui peuplent le papier glacé de Runaway.

L'unique déception du film se situe à la fin, bien trop rose bonbon et idéaliste pour qui a lu le livre. On aurait en effet adoré voir Miranda Priestly en hystérique compulsive, réclamant le droit de téléphoner alors qu'elle se trouve dans un avion...

Pour un résultat plus vrai que nature, les plus grandes marques de haute couture ont accepté de prêter leurs vêtements pour habiller les différents personnages du film. Ce qui fait de chaque image une véritable leçon de style et un délice pour les yeux.

Léger et drôle, ce film vaut vraiment le détour pour la prestation haut de gamme de Meryl Streep, impeccable de bout en bout. Pas sûre qu'Anna Wintour, actuelle rédactrice en chef de Vogue aux Etats-Unis et qui a inspiré le roman de Lauren Weisenberger partage notre enthousiasme!

Catherine Hurschler

De David Frankel, avec Meryl Streep, Anne Hathaway, Emily Blunt

Ton opinion