Actualisé 14.01.2014 à 15:17

Française tuée en Autriche

Plongeurs à la recherche de l'arme du crime

La police autrichienne cherchait mardi des indices dans la rivière Inn, qui traverse Kufstein, la localité où le corps d'une étudiante française a été retrouvé dimanche, victime d'un meurtre.

La police espère retrouver l'arme du crime ou bien des effets personnels - sac à main, téléphone portable - de Lucile, 20 ans, qui permettraient d'en savoir plus sur ce qui s'est passé samedi soir.

Le corps de l'étudiante, originaire de la région lyonnaise, a été retrouvée dimanche matin sur les berges de l'Inn, après que des amis ont signalé sa disparition. Elle n'était jamais arrivée chez une amie qui l'attendait samedi soir et elle n'était pas non plus rentrée dans la colocation où elle habitait.

D'après les résultats de l'autopsie menée lundi, elle a été tuée de coups violents à la tête avec un objet contondant non identifié.

Les premiers éléments laissent à penser qu'il s'agirait d'un vol qui a mal tourné, mais la violence des coups est inhabituelle, a déclaré le directeur de la police criminelle de Kufstein, Walter Pupp. La piste d'une agression sexuelle semble écartée.

Lucile suivait une année d'échange universitaire depuis quatre mois, au sein du programme européen Erasmus, dans une école professionnelle de Kufstein, paisible petite bourgade de plus de 17'000 habitants dans le Tyrol autrichien, située à la frontière avec l'Allemagne. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!