Actualisé

Canton de St-GallPLR et PS conservent leurs sièges au Conseil d'Etat

Beat Tinner (PLR) et Laura Bucher (PS) ont remporté le second tour de l'élection au gouvernement st-gallois. L'UDC échoue dans sa course à un 2e mandat.

Le gagnant du jour, le PLR Beat Tinner.

Le gagnant du jour, le PLR Beat Tinner.

Keystone

Le PLR et le PS conservent leurs sièges au gouvernement st-gallois à l'issue du deuxième tour de l'élection dimanche. L'UDC échoue dans sa course à un deuxième mandat à l'exécutif. Deux femmes siègent désormais au Conseil d'Etat st-gallois.

Beat Tinner (PLR) a obtenu 56'028 voix et Laura Bucher (PS) 54'328. Le candidat de l'UDC, Michael Götte, a échoué à se faire élire, avec 52'696 voix. Le taux de participation a été de 34,4 %. En raison du coronavirus, les citoyens ont uniquement pu voter par correspondance.

Bruno Damann (PDC), Marc Mächler (PLR), Fredy Fässler (PS), Stefan Kölliker (UDC), tous sortants, et Susanne Hartmann (PDC) ont été élus au premier tour le 8 mars dernier. Le gouvernement, composé de sept membres, continue donc de compter deux élus du PDC, du PLR et du PS, ainsi qu'un UDC. Deux femmes vont siéger.

Le PS a défendu son siège

Le PS est ainsi parvenu à défendre le siège laissé vacant par Heidi Hanselmann. L'UDC revendiquait un deuxième siège à l'exécutif en tant que parti le plus fort du canton.

Michael Götte avait terminé 6e du premier tour avec 48'927 voix, à environ 5000 suffrages de la majorité absolue. Il était suivi par Beat Tinner (47'430 voix) et Laura Bucher (46'904 voix). Rahel Würmli (Verts), arrivée 9e avec 40'980 voix, ne se représentait pas au deuxième tour afin d'améliorer les chances de la gauche de défendre son second siège.

«Très déçu»

L'UDC Michael Götte s'est dit très déçu. Il impute sa défaite avant tout au manque de soutien dans le chef-lieu. En ville, on n'accepte pas l'idée qu'il serait antageux pour tout le canton si deux UDC siégeaient au gouvernement, avance-t-il.

Le président de l'UDC accuse quant à lui le PDC, qui a finalement recommandé de voter pour le candidat PLR. Enfin, le coronavirus a empêché de nombreux contacts avec les électeurs, analyse le président du parti cantonal. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!