Suisse: Plus 10% d'aide sociale à Lausanne
Actualisé

SuissePlus 10% d'aide sociale à Lausanne

Treize villes suisses ont été touchées par une hausse de personnes à l'aide sociale en 2011. Bienne et Lausanne restent les villes les plus concernées.

Le nombre de personnes à l'aide sociale a augmenté de 1% en moyenne l'an dernier dans treize villes suisses. Les différences sont grandes selon les régions. Bienne et Lausanne restent les villes avec le taux le plus élevé.

Les chiffres de 2011 confirment l'évolution constatée précédemment: après plusieurs années de baisse dans la plupart des villes, le nombre de bénéficiaires de l'aide sociale a de nouveau légèrement augmenté en 2010 et en 2011, selon la statistique publiée mardi par l'Initiative des villes pour la politique sociale.

Hausse dans certaines villes

Sur les treize villes analysées dans le rapport, sept ont vu le taux de personnes dépendantes de l'aide sociale augmenter: Bienne (11,4%), Lausanne (9,8%), Bâle (6,3%), Berne (5,3%), Winterthour (4,6%), Schaffhouse (2,8%) et Uster (ZH) (1,7%).

Dans les six autres villes, les chiffres n'augmentent que légèrement ou stagnent: Zurich (4,8%), Schlieren (ZH) (4,6%), Saint-Gall (3,9%), Lucerne (3,1%), Wädenswil (ZH) (2,7%) et Zoug (1,7%).

Ces différences, tant du point de vue de l'évolution que des écarts de taux entre les villes, s'expliquent principalement par la taille, la situation ou le marché du logement propres à chaque cité. Le tissu économique joue également un rôle important, puisque taux de chômage et taux d'aide sociale sont étroitement corrélés.

Révision de la LACI

La mise en oeuvre de la révision de la loi sur l'assurance chômage (LACI) en avril 2011 n'a pas eu un impact aussi fort que prévu sur l'aide sociale, selon les statistiques. Il faut toutefois préciser que cette révision s'est faite dans un contexte économique relativement favorable, avec un taux de chômage au plus bas au printemps 2011.

En particulier, Berne et Bienne ont senti une hausse des cas d'aide sociale directement liés à la révision de la loi. Sur les 10'000 nouveaux cas survenus dans 12 villes - Lausanne n'est pas comprise dans cette statistique - 800 ou 8% des nouveaux cas de l'aide sociale sont directement liés à la révision de la LACI entre avril et décembre 2011.

La saisie des effets de la révision sur l'aide sociale est extrêmement astreignante et n'a pas pu être clarifiée de manière définitive dans la statistique 2011, précise l'Initiative des villes. Une chose est sûre: les conditions plus strictes pour obtenir des indemnités chômage et le raccourcissement des périodes d'octroi font qu'un nombre croissant de personnes en fin de droits recourront à l'aide sociale pour une durée plus longue.

Personnes seules

En ce qui concerne le statut des personnes qui bénéficient le plus de l'aide, on constate qu'il s'agit avant tout de divorcés ou de célibataires assumant seuls une famille et ne disposant pas de certificat professionnel.

A Bienne, 46,3% des ménages comprenant un seul parent sont soutenus. A Lausanne, le taux est d'un tiers. Dans les grandes villes alémaniques, un quart des parents seuls bénéficient de l'aide sociale.

La statistique montre également que parmi les personnes ayant recours à l'aide, les enfants et les jeunes sont fortement représentés: 26 à 35% des bénéficiaires ont moins de 18 ans.

(ats)

Ton opinion