Danemark: Plus d'autonomie accordée au Groenland
Actualisé

DanemarkPlus d'autonomie accordée au Groenland

Le parlement danois a adopté mardi à une large majorité la loi sur l'autonomie élargie du Groenland, territoire d'outre-mer du Danemark dans l'Atlantique-Nord.

Tous les partis, à l'exception du Parti du peuple danois (extrême droite), ont voté le texte, avalisant ainsi le «oui» à une plus grande autonomie des Groenlandais obtenu lors du référendum de novembre, qui leur ouvre la voie à l'indépendance.

Plus de 75,0% des Groenlandais avaient voté oui à l'autonomie élargie de cette île stratégique de l'Arctique, sous hégémonie danoise depuis près de 300 ans, contre près de 24,0% de «non».

«Ce jour que nous attendions est venu. Aujourd'hui est un jour historique important qui ne sera jamais oublié», a déclaré le chef du gouvernement local Hans Enoksen.

Le régime négocié avec le Danemark, outre le droit à l'autodétermination et à leur reconnaissance en tant que peuple, accordera aux Groenlandais le droit de contrôler leurs propres ressources minérales (pétrole, gaz, or, diamants, uranium, zinc, plomb...).

Le nouveau statut prendra effet le 21 juin 2009, jour de la fête nationale, qui sera célébré en présence de la reine Margrethe II du Danemark et du Premier ministre danois Lars Loekke Rasmussen.

Le Groenland qui compte 57 000 habitants, dont quelque 50 000 Inuits, bénéficie d'un statut d'autonomie interne depuis 1979. Il reçoit de l'Etat danois des subventions de 429 millions d'euros par an, près de la moitié de son budget.

L'île, vivant essentiellement de la pêche, a choisi par référendum en 1982 de sortir de la CEE (l'actuelle UE) le 1er février 1985. Elle abrite la base de radar américaine de Thulé (nord- ouest), qui serait un des maillons essentiels du futur bouclier antimissiles des Etats-Unis.

(ats)

Ton opinion