Morat (FR): Plus d'un million de butin pour des bandits parisiens
Actualisé

Morat (FR)Plus d'un million de butin pour des bandits parisiens

Un gang français effectuait de fulgurantes virées en Suisse pour des cambriolages entre 2012 et 2013. Trois de ses membres ont été condamnés à la prison ferme, jeudi.

par
apn
Les incursions en Suisse des bandits français leur ont rapporté un butin de 1,4 million de francs. Trois des malfrats ont été condamnés à la prison ferme par le Tribunal de Morat (FR), jeudi.

Les incursions en Suisse des bandits français leur ont rapporté un butin de 1,4 million de francs. Trois des malfrats ont été condamnés à la prison ferme par le Tribunal de Morat (FR), jeudi.

Ils quittaient le Val-de-Marne, dans la banlieue parisienne, pour des assauts nocturnes dans les cantons de Vaud, Fribourg et Berne. Les cambrioleurs français repartaient ensuite chez eux avec leur butin. Entre 2012 et 2013, le gang d'une douzaine de membres a pu accumuler, grâce à ses incursions en territoire helvétique, un butin avoisinant 1,4 million de francs, selon «La Liberté». Parmi les victimes des malfrats, on dénombre une septantaine d'entreprises où ils se sont emparés notamment d'argent liquide et de matériel informatique qu'ils revendaient en France.

La boulimie de l'argent facile

Mais, comme c'est souvent le cas, poussés par la boulimie de l'argent facile, les cambrioleurs ont oublié que toute chose a une fin. Ils ont fini par être épinglés par la police, au printemps de l'année passée. Trois éléments de cette équipe du grand banditisme ont été arrêtés dans le Nord vaudois après une course-poursuite avec les forces de l'ordre.

Jugés jeudi, ils ont écopé tous les trois de peines de prison. Soit, 5 ans et 4 ans et demi d'incarcération pour deux d'entre eux, et deux ans dont six mois ferme pour le troisième prévenu, relève «La Liberté».

La police française a joué le jeu

Grâce à la collaboration entre les polices des deux pays, l'essentiel du gang a été appréhendé. Ceux qui n'ont pas été jugés en Suisse l'ont été en France, où la justice a la main beaucoup plus lourde quand il s'agit de sanctionner le grand banditisme.

Ton opinion