Déplacements quotidiens: Plus d'un million de personnes passent la frontière suisse
Actualisé

Déplacements quotidiensPlus d'un million de personnes passent la frontière suisse

Quelque 1,3 million de personnes ont traversé chaque jour la frontière suisse en 2007, que ce soit en voiture, en moto, en car ou en train.

Cela représente une hausse de 8% depuis 2001. L'arc alpin a été franchi par 83.000 personnes quotidiennement, un chiffre stable depuis 2001. C'est ce qui ressort d'une vaste enquête coordonnée par la Confédération et dont les résultats ont été publiés vendredi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2007, 1,26 million de personnes ont franchi journellement la frontière suisse par la route dans près de 700.000 véhicules à moteur privés (680.000 voitures, 15.000 motos et près de 3.000 cars). Leur nombre a ainsi augmenté de 8% depuis 2001. Aux personnes ayant emprunté la route, il faut ajouter près de 47.000 voyageurs qui ont franchi quotidiennement la frontière en trains internationaux longue distance. Sur le rail, la croissance est plus marquée que sur la route et s'est élevée à 14% entre 2001 et 2007.

Si l'on considère les quelque 650.000 personnes qui entrent quotidiennement en Suisse, on constate qu'un tiers d'entre elles sont domiciliées en Suisse et rentrent au pays (34%). Ensuite et dans plus de la moitié des cas (53%), il s'agit de personnes domiciliées à l'étranger et qui viennent en Suisse soit pour une courte durée (42%), soit pour y passer au moins une nuit (11%). Les personnes restantes transitent simplement par la Suisse (13%).

Les loisirs d'abord

Les loisirs sont, et de loin, le motif le plus fréquemment évoqué comme raison du déplacement. Ils expliquent la moitié des franchissements de frontière par la route et même les deux tiers des passages transfrontaliers dans le cas du rail. Au second rang, ont trouve les motifs «achats» pour plus d'un quart des passages par la route ou les «voyages professionnels» pour le rail. En revanche, le trafic des pendulaires pourtant localement dense aux heures de pointe - ne représente en moyenne nationale que quelque 13% (rail) à 15% (route) du total des motifs de déplacement.

Les relations les plus fréquemment recensées sur la route sont celles, à part égale, entre la Suisse et la France et entre la Suisse et l'Allemagne, avec chacune 385.000 personnes par jour. La relation Suisse Italie vient en troisième position avec 210.000 personnes franchissant quotidiennement la frontière. Dans le cas du rail en revanche, la relation entre la Suisse et l'Allemagne vient très largement en tête.

Quelque 72.000 personnes ont franchi quotidiennement l'arc alpin via l'un des cinq principaux passages routiers (Grand-Saint-Bernard, Simplon, tunnel et col du Saint-Gothard, San Bernardino). Les différences par rapport à 2001 sont faibles et non significatives. (ats)

Ton opinion