Agriculture dans l'UE: Plus d'un million de signatures contre les OGM
Actualisé

Agriculture dans l'UEPlus d'un million de signatures contre les OGM

Une pétition signée par plus d'un million de personnes demande l'arrêt des autorisations d'OGM en Europe.

C'est la première fois qu'il est fait usage de cette nouvelle possibilité créée par le traité de Lisbonne permettant à un million ou plus de citoyens européens de demander à l'Union européenne de modifier sa législation sur un sujet donné.

Organisée par Greenpeace, cette pétition demande à la Commission européenne de ne plus autoriser de nouveaux OGM et de créer une agence scientifique chargée d'étudier l'impact des organismes génétiquement modifiés.

A l'heure actuelle, deux variétés d'OGM sont autorisés à la culture dans l'UE: le maïs MON810 développé par Monsanto et la pomme de terre Amflora développée par BASF.

Techniquement, la procédure d'«initiative citoyenne» ne sera pas en vigueur avant fin 2011 mais le commissaire européen aux Consommateurs et à la Santé, John Dalli, a dit qu'il étudierait la pétition «dans l'esprit» de la nouvelle disposition.

StopOGM, la coordination romande sur le génie génétique, a salué cette initiative. Avec cette pétition, «la Commission est ainsi pressée de respecter la volonté populaire et mettre un frein aux OGM», a indiqué l'organisation dans un communiqué.

En Suisse, un moratoire a été voté au printemps dernier pour 3 ans jusqu'en novembre 2013. Dans son message, le Conseil fédéral a considéré qu'il n'existe à l'heure actuelle pas de demande et de besoin en matière d'OGM dans l'alimentation.

(ats)

Ton opinion