Vaud: Plus de 100 emplois en péril dans le canton
Actualisé

VaudPlus de 100 emplois en péril dans le canton

BVA distribution SA annonce un projet de licenciement collectif et envisage de mettre fin à ses activités. Au total, 110 travailleurs sont concernés.

par
Caroline Gebhard

Le personnel a été informé vendredi dernier. Confronté à une importante baisse de ses volumes de distribution d'imprimés publicitaires, BVA distribution SA envisage de mettre la clé sous la porte. Depuis 2011, la société a enregistré une baisse de 40 millions d'imprimés publicitaires. «Au premier trimestre de cette année, la chute a été de 25%», a commenté Jacques Perrin, président du conseil d'administration lundi après-midi. Les perspectives ne permettent pas d'espérer rattraper cette perte de chiffre d'affaires. «Depuis que nous avons pris cette décision, soit en milieu de semaine dernière, de nouveaux grands distributeurs nous ont annoncé qu'ils renonçaient à distribuer des tous-ménages», a déploré Jacques Perrin.

«Nous nous employons à trouver des possibilités d'emplois pour les collaborateurs concernés», a poursuivi le président du conseil d'administration. Il s'agit de 51 personnes engagées à plein-temps et de 59 au bénéfice d'un temps partiel. Une réunion entre le syndicat et les employés est agendée à mardi après-midi alors que le délai de consultation du personnel échoit au 14 avril. «Les décisions consécutives seront prises entre le 15 et le 30 avril. Pour l'instant, on ne peut pas dire ce qui va se passer d'ici à la fin du mois», a souligné Jacques Perrin.

Autocollants «Pas de pub svp» mis en cause

Selon BVA distribution SA, plusieurs facteurs expliquent la situation actuelle. Ses responsables mettent tout d'abord en exergue la marche des affaires du secteur du commerce de détail dans le canton de Vaud qui, jusque-là, privilégiait la distribution d'imprimés publicitaires dans les boîtes aux lettres. La multiplication des autocollants «Pas de pub svp» sur les boîtes aux lettres a également mis à mal la société. Dans le canton de Vaud, un ménage sur deux a fait le choix d'apposer la fameuse étiquette. «Et on est encore loin de Zurich, où la moyenne est d'environ 70%», a noté Jacques Perrin. Le développement des publicités encartées dans les journaux joue également un rôle.

Les responsables évoquent enfin la diminution des volumes de publicités non adressées reçues de la part de SwissDirectMail, l'association qui regroupe les sociétés de distribution privée suisses. A ce titre, ils indiquent que le fait que La Poste ait repris les sociétés alémaniques AWZ et DMC ne les a pas aidés. Lorsque des entreprises se tournent vers ces sociétés pour orchestrer des campagnes nationales, les imprimés à distribuer dans le canton de Vaud échappent désormais à BVA distribution SA au profit d'Epsilon, qui appartient au géant jaune, expliquent-ils.

Deux branches maintenues

Si BVA distribution SA risque de disparaître, BVA marketing direct SA et Fondation BVA ne sont pas concernés. La première maintient ses activités dans le domaine du marketing direct sans répercussion sur la clientèle. La seconde continuera d'employer des personnes en situation de handicap dans ses ateliers, notamment pour des travaux de traitement de fichiers d'adresses ou de conditionnement.

Ton opinion