Actualisé

Eruption en IslandePlus de 15.000 vols assurés mercredi

Au moins 15.000 vols seront assurés mercredi dans le ciel européen, annonce mercredi l'agence Eurocontrol.

Kyla Evans, porte-parole de l'agence européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, a expliqué qu'environ 28.000 sont habituellement assurés un jour de semaine.

Le trafic aérien reprend petit à petit en Europe après une semaine de pagaille liée au nuage de cendres émanant d'un volcan islandais. Mais certaines restrictions restaient en vigueur mercredi matin, notamment en Grande-Bretagne et Irlande.

Réouverture totale en Allemagne

En Allemagne, l'aviation civile a annoncé mercredi la réouverture totale de son espace aérien, le plus fréquenté d'Europe. Mardi, 800 vols avaient été autorisés. Selon l'agence gouvernementale Deutsche Flugsicherung, la situation météorologique a permis de rouvrir totalement l'espace aérien de l'Allemagne, le plus fréquenté d'Europe en temps normal. Dans un communiqué, elle note que la concentration de cendres dans le ciel «a considérablement décru et continuera à chuter, en raison des conditions météorologiques». Tous les aéroports allemands, dont celui de Francfort, devraient fonctionner normalement d'ici la fin de la journée, ajoute-t-elle.

Le patron de la Lufthansa, Wolfgang Mayrhuber, s'est dit satisfait de cette réouverture. La quantité de cendres dans l'espace aérien allemand est si basse qu'il n'y a «absolument aucun danger», a-t-il dit sur la chaîne ARD. La première compagnie allemande prévoit d'assurer 500 vols mercredi, contre 1.800 pour une journée normale.

Les Pays baltes rouvrent aussi

Les Pays baltes ont également rouvert leur espace aérien mercredi, tandis que la compagnie à bas coûts Ryanair a annoncé une reprise de ses vols dans une «proportion substantielle» dans le nord de l'Europe à partir de jeudi à 04h GMT, plus tôt que prévu.

Alors que d'importantes parties de l'espace aérien européen ont désormais rouvert, le secrétaire d'Etat français aux Transports Dominique Bussereau a tablé sur LCI sur un retour à la normale «avant le week-end». Il a ajouté que les prélèvements des cendres volcaniques réalisés ces derniers jours «sont bons».

Selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), «tous les aéroports français sont ouverts» et 100% des vols long-courriers et au moins 75% des moyen-courriers devraient être assurés ce mercredi. Certaines destinations vers le nord de l'Europe peuvent rester suspendues «en fonction des évaluations techniques en cours et des conditions d'accès à ces pays», rappelle la DGAC.

1,7 millard de dollars perdus

L'Association internationale du transport aérien (IATA) a fait savoir mercredi que les compagnies aériennes avaient perdu au moins 1,7 milliard de dollars (1,25 milliard d'euros) à cause du nuage de cendres volcaniques. Durant les trois premiers jours de fermeture des aéroports, les compagnies ont perdu 400 millions de dollars (300 millions d'euros) de recettes par jour

La fermeture des aéroports durant six jours a eu un effet «dévastateur» pour les compagnies aériennes, a indiqué le directeur général de l'IATA, selon qui il leur faudra trois ans pour se remettre.

En Islande, le volcan ne montre aucun signe d'une diminution de son activité, selon Pall Einarsson, un géophysicien de l'Institut des sciences de la Terre à Reykjavik. «Nous ne pouvons pas dire quand (l'éruption) s'achèvera», a-t-il déclaré. Mais «la production de cendres diminue et est vraiment négligeable pour le moment». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!