Actualisé 15.07.2010 à 22:45

IranPlus de 20 morts dans un attentat

Un attentat-suicide contre une mosquée chiite de Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, a fait au moins 21 morts et 100 blessés jeudi soir.

Un attentat dans une mosquée de Zahedan avait déjà fait plus de 30 de morts en 2009.

Un attentat dans une mosquée de Zahedan avait déjà fait plus de 30 de morts en 2009.

«Dans les deux explosions de Zahedan, plus de 20 personnes ont été tuées et plus de 100 autres ont été blessées», a déclaré à l'agence Irna Fariborz Rashedi, responsable des secours dans la province du Sistan-Baluchistan. Irna a par la suite rapporté que le procureur de Zahedan, Mohammad Marzieh, avançait un bilan de 21 morts.

Le vice-ministre iranien de l'Intérieur cité par l'agence semi- officielle Fars a déclaré que «plusieurs Gardiens de la Révolution iranienne ont été tués ou blessés».

Selon Hossein Ali Shahriari, député de Zahedan, cité par la même agence, il y a eu deux attentats suicide successifs, et le premier a été commis par un homme chargé d'explosif déguisé en femme. «Quand les gens sont venus porter secours aux blessés, un autre homme s'est fait exploser», a-t-il ajouté.

Attentat sunnite?

Hoseinali Shahriari a dit à l'agence Fars qu'il soupçonnait le groupe rebelle sunnite Jundollah d'être responsable des explosions. Le chef du Jundollah, Abdolmalek Rigi, a été exécuté par pendaison le mois dernier pour son implication dans des attentats meurtriers en Iran, pays majoritairement chiite.

Abdolmalek Rigi avait été arrêté en février, quatre mois après la revendication d'un attentat qui avait fait des dizaines de morts dont 15 Gardiens de la Révolution. Le Jundollah est un groupe rebelle qui dit combattre pour les droits de la minorité sunnite iranienne.

L'Iran accuse le Jundollah de liens avec les islamistes sunnites d'al Qaïda et a accusé par le passé le Pakistan, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis de le soutenir pour créer de l'instabilité dans le sud-est de l'Iran. Les trois pays ont rejeté ces accusations.

Zahedan est le chef-lieu de la province du Sistan-Baluchistan, frontalière du Pakistan. Cette province connaît de graves problèmes de sécurité et des affrontements y opposent fréquemment la police à des trafiquants de drogue et à des bandits.

En mai 2009, un attentat-suicide contre une mosquée de Zahedan avait fait plus de 30 morts et de 120 blessés.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!