Neuchâtel: Plus de 230 millions de déficit pour l'Etat
Actualisé

NeuchâtelPlus de 230 millions de déficit pour l'Etat

Les comptes du canton de Neuchâtel ont été grevés par la recapitalisation de la caisse de pension.

Les comptes 2013 du canton de Neuchâtel accusent un déficit de 236,8 millions de francs. Ce mauvais résultat est dû essentiellement à la prise en compte de la recapitalisation de la caisse de pension pour 221,4 millions de francs.

Avant cette opération, l'exercice 2013 présentait un déficit de 15,4 millions de francs, a annoncé mercredi le Conseil d'Etat au complet en présentant les comptes. Le budget tablait sur un excédent de charges de 11,5 millions de francs.

«Les comptes sont caractérisés par des éléments assez particuliers et exceptionnels», a relevé le président du gouvernement Laurent Kurth, en faisant allusion à l'assainissement de la caisse de pension Prévoyance.ne et à la création de provisions.

Provisions

En considérant le résultat avant cette recapitalisation, les limites du frein à l'endettement sont respectées. Le degré d'autofinancement se monte à 74% alors que le seuil minimal est de 70%. Ce résultat de 15,4 millions de francs de déficit inclut la constitution de provisions pour un total de 63,7 millions de francs.

Ces réserves font suite à des litiges en cours. Il s'agit notamment du litige avec la Confédération sur le financement des universités ou la procédure en cours sur l'application de la grille salariale et du rattrapage de l'ancienneté pour une partie du personnel de l'Hôpital neuchâtelois (HNE). «Il s'agit de risques clairement identifiés», a souligné M. Kurth.

Recettes fiscales en hausse

Le canton de Neuchâtel a enregistré une hausse importante des recettes fiscales l'an dernier. La progression est de 7% par rapport au budget. Elle se répartit à la fois sur l'impôt des personnes physiques et des personnes morales. «De bonnes surprises», a résumé le président du gouvernement qui relève la volatilité des recettes fiscales.

Cette évolution positive a permis de tenir les limites du frein à l'endettement malgré les provisions qui ont dû être constituées. Cette hausse des recettes fiscales a aussi permis de compenser le manque à gagner de 14,6 millions, suite à l'annonce de la BNS de ne pas verser de dividende sur l'exercice 2013.

Sans l'opération extraordinaire liée à la caisse de pension, mais en incluant la constitution de provisions, les charges s'élèvent à 2'105 millions de francs, soit une progression de 66,5 millions ou de 3,3% par rapport au budget. Avec un total de 2'090 millions de francs, les revenus sont plus élevés de 62,7 millions ou 3,1% que le budget.

Les investissements nets atteignent 54,2 millions de francs. Le découvert au bilan est de 615 millions de francs et représente un tiers de l'actif. Cette situation fragilise la condition d'emprunteur du canton. L'accès au financement de futurs projets pourrait poser de sérieuses difficultés en cas de hausse subite des taux d'intérêt.

Transparence

Le Conseil d'Etat à majorité socialiste a souligné qu'il s'employait à présenter des états financiers conforme à la situation économique et financière réelle du canton. Il s'agit pour lui de prendre en considération tous les risques, notamment ceux liés la réforme de l'imposition des entreprises ou les discussions sur la péréquation financière. (ats)

Ton opinion